Gendarmerie : Les mal logés de la République

2 368 vues

Le rapport du député Daniel Boisserie, fait au nom de la Commission de la Défense Nationale sur le projet de loi de finances 2013 est sans appel :

La question immobilière est devenue préoccupante pour la gendarmerie. L’état du casernement pose désormais des problèmes en terme de sécurité et va inexorablement influer sur la motivation des personnels.

Des casernements vétustes, pour certains insalubres, des locaux de service qui ne répondent pas aux normes de sécurité, une situation qui se dégrade d’année en année. “Vous ne voudriez pas vivre dans certaines casernes. Les conditions sont inacceptables. Des gendarmes font eux-mêmes les travaux sur leurs temps de loisirs”, relève le député Daniel Boisserie.

Le rapporteur rappelle que le casernement n’est pourtant pas un privilège, mais la simple contrepartie des sujétions liées au statut militaire. Les gendarmes sont mobilisables en tout temps et doivent donc, à ce titre, être logés en caserne.

.

Général Mignaux - Capture d'écran vidéo Dailymotion -

Auditionné, le directeur général de la gendarmerie Jacques Mignaux est très clair . Faute de crédits, il n’y aura aucune opération immobilière de construction ou de réhabilitation lourde.  Il ne sera également pas possible d’accorder de nouvelles subventions aux collectivités territoriales dans le cadre des constructions de casernes locatives.

Proposé comme un emplâtre sur une jambe de bois, le député propose de réfléchir sur l’organisation globale de la gendarmerie, notamment supprimer des casernes de quatre gendarmes jugées “totalement inefficaces” ou encore récupérer le produit de la vente de biens immobiliers de la gendarmerie qui, dans le cadre de la loi Duflot sont destinés à être cédés gratuitement ou à bas prix aux collectivités territoriales pour faciliter la construction de logements sociaux (une promesse de François Hollande).

.

 

Major Bernard Cordoba

Dans le même temps sur RTL, le major de gendarmerie Bernard Cordoba, actuellement affecté à Libourne témoigne de son vécu dans des casernes de gendarmerie insalubres :

J’ai eu 12 logements différents depuis que je suis gendarme. J’en ai eu 7 qui n’étaient vraiment pas jolis du tout. C’étaient des fenêtres qui ne fermaient pas, c’était la cuisine qui tombait en lambeaux, c’était l’escalier dont les marches tombaient, c’étaient les murs qui n’étaient même pas joints correctement à coté des fenêtres, ce qui fait que l’hiver, on était obligés de mettre le chauffage à fond.
Non, ce n’est pas bien ! Il y a des logements qui sont bons, mais il y en a des autres qui sont vraiment dans des états lamentables.

 

.

Général Jacques Grandchamp

Le général Jacques Grandchamp , ancien commandant de la région de gendarmerie de Rhone-Alpes,  qui était déjà monté au créneau en pointant du doigt les  problèmes de formation et de moyens dans la gendarmerie, interviewé sur le sujet des logements rapporte que :

Les crédits n’étant pas là, la hiérarchie gendarmerie est assez impuissante devant les attentes des familles.
Les attentes des familles, c’est d’être logées décemment aux normes d’aujourd’hui.

.

.

Ecouter les interventions du major Cordoba et du général Grandchamp sur armee-media :


ou sur RTL : http://www.rtl.fr/actualites/info/article/un-rapport-denonce-la-vetuste-du-parc-immobilier-de-la-gendarmerie-7754542780

Michel Munier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Désireriez-vous qu'un FORUM DE DISCUSSION soit couplé au site Armee-Media

View Results

Loading ... Loading ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Join the Forum discussion on this post

5 Réponses pour Gendarmerie : Les mal logés de la République

  1. Pingback : Hier, la ministre des prisons était aux Baumettes | Armée Média

  2. mechain

    Peux tu juste nous expliquer le rapport entre un gendarme qui n occupe pas son logement de fonction et le fait qu il y est de plus en plus de logement insalubre ?
    Je vois mon ancien appartement de fonction il n y avait pas une seule prise terre … Et je ne parle pas de ceux qui ont des champs de champignons sur les murs et plafonds tant le logement est humide.

    • je connais cette situation et la déplore rassurez vous. C’est indigne mais pas si simple. Il faut simplement quand on aborde la question des logements tout regarder avec la même attention. Pour être encore plus clair si un bilan est vraiment fait c’en est fini avec le logement CNAS pour plus des deux tiers des militaires de la gendarmerie. Alors allons y et nous pourrons entretenir sans trop de difficultés les logements en question. Reste à savoir ce qui en résultera en termes de condition militaire….

  3. Le logement est un vrai problème. Oui MAIS….

    Combien de logement non occupé par les personnels qui préfèrent vivre dans leur propre maison? La question n’est pas marginale même si elle est tabou.

    La vérité est complexe mais il faut aussi que les militaires se regardent en face avant de pleurer.

    Je pense aussi que ce misérable Grandchamps ne rate pas une tribune il espère espère encore… Tu n’es pas digne mon pauvre Jacques retourne à l’oubli dont tu n’aurait jamais du sortir. Tu le sais tu portes lourd…rien ne pourra l’alléger.

  4. Retraité gendarmerie.

    Il ne faut pas se faire des illusions, à terme, le logement concédé gratuitement pour nécessité du service aux gendarmes devrait disparaître.

    Quand une brigade est fermée certains jours de la semaine ou la nuit ou à certaines heures de la journée,il faut reconnaître que les gendarmes n’ont plus la même disponibilité qu’il y a quelques années ce qui justifiait le logement de fonction. Aussi, il est alors normal que le politique s’interroge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *