Une foule agressive encercle des policiers procédant à une interpellation à Nantes et en blesse plusieurs

2 320 vues
Une foule agressive encercle des policiers procédant à une interpellation à Nantes et en blesse plusieurs

Source: https://fr.sputniknews.com/

Police nationale 1043809713_0_101_2502_1454_1000x0_80_0_1_cfc29f1f62706275944f81437802d765

Tandis que des policiers ont poursuivi un conducteur roulant à contresens à plus de 100 km/h, avec trois personnes à bord, au moment où il s’est arrêté, ils ont été encerclés et piégés par une foule de personnes agressives qui ont attaqué les forces de l’ordre et ont blessé trois agents, relate Ouest-France.

Une intervention policière à Nantes jeudi 28 mai s’est terminée par une attaque contre les forces de l’ordre où trois policiers ont été blessés, informe le quotidien Ouest-France.

Quand une patrouille de la Brigade anti-criminalité a remarqué vers minuit une voiture dans les rues des Renards, qui roulait à toute vitesse, manquant de percuter un autre véhicule, elle lui a ordonné de s’arrêter. Toutefois, le conducteur n’a pas obtempéré et au lieu de s’arrêter il a pris une rue à contresens. Lors de cette course-poursuite, la voiture a en plus traversé une voie de tramway et ne s’est arrêté qu’après avoir percuté des panneaux de signalisation.

Trois personnes étaient à bord de la voiture en plus du conducteur. Alors que les policiers ont procédé à un contrôle des personnes impliquées dans cette course-poursuite, un homme est venu voir les policiers en se présentant comme un frère du conducteur.

Par la suite, les forces de l’ordre se sont retrouvées encerclées par une foule hostile. Avant qu’une brigade canine n’arrive en renforts, l’un d’entre eux a reçu un coup grave au niveau du crâne. Des policiers venant en renfort ont aussi été blessés lors de cet affrontement.

À l’issue de cette attaque, trois policiers ont été blessés, alors que les forces de l’ordre ont réussi à interpeller deux personnes. Une enquête a été ouverte afin d’établir les circonstances des faits.

Pour lire l’article original, cliquer (ICI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *