Le président chinois d’Interpol porté disparu, la France «préoccupée»

1 031 vues

Le président chinois d’Interpol porté disparu, la France «préoccupée»

Source: http://www.lefigaro.fr

                           Par    Mis à jour   Publié 

(FILES) In this file photo taken on July 4, 2017 Meng Hongwei, president of Interpol, gives an addresses at the opening of the Interpol World Congress in Singapore. An investigation into Meng Hongwei's disappearance was launched on October 5, 2018 according to a source close to the case. Meng Hongwei had not been heard since travelling to China at the end of September. / AFP PHOTO / ROSLAN RAHMAN

Depuis près d’une semaine Hongwei Meng n’a plus donné de nouvelles. ROSLAN RAHMAN/AFP

Hongwei Meng, 64 ans, a disparu depuis le 25 septembre dernier. Il avait rejoint la Chine quelques jours plus tôt. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour «disparition inquiétante». Son épouse affirme avoir reçu des menaces via les réseaux sociaux et par téléphone

Une enquête pour disparition a été ouverte en France concernant Meng Hongwei, président chinois de l’organisation internationale de coopération policière Interpol dont le siège mondial est à Lyon. La France, par la voix du ministère de l’Intérieur, a fait part ce vendredi de son «interrogation» sur la situation de Meng Hongwei, 64 ans, et s’est dite «préoccupée» par des menaces reçues parallèlement par son épouse.

Jeudi soir, cette dernière a fait part à la police de Lyon, où le couple réside, de la disparition «inquiétante» de son mari, précisant ne pas avoir de ses nouvelles depuis le 25 septembre. Quelques jours plus tôt, selon des sources concordantes, il avait rejoint la Chine en avion depuis Stockholm. «Mme Meng indiquait également avoir récemment reçu des menaces via les réseaux sociaux et par téléphone», a ajouté le ministère. Le parquet de Lyon a alors ouvert une enquête, confiée à la police judiciaire, un dispositif étant également mis en place pour «garantir la sécurité» de Mme Meng.

Pour lire la suite de l’article, cliquer (ICI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *