Manifestations à Paris : un capitaine de police en garde à vue pour outrage et rébellion

1 192 vues

Manifestations à Paris : un capitaine de police en garde à vue pour outrage et rébellion

Source: http://www.leparisien.fr

Manifestation Capitaine de police interpellé

Ce quinquagénaire a insulté une patrouille de police motorisée sur les Champs-Élysées.

 

Le 21 septembre 2019 à 20h54, modifié le 22 septembre 2019 à 13h06

Le bilan des manifestations à Paris, d’un point de vue policier, faisait état de 163 personnes interpellées ce samedi après-midi. La préfecture de police annonce aussi 395 verbalisations et 99 gardes à vue. Parmi celles-ci, celle de Nicolas C., une cinquantaine d’années, détonne. L’incident a eu lieu en haut des Champs-Elysées en fin de matinée. Le policier figurait dans un groupe de personnes pas spécifiquement identifiées, mais au point de rendez-vous de la manifestation des Gilets Jaunes.

Lorsqu’un escadron motorisé de police (les BRAV-m pour Brigade de répression de l’action violente motorisée) passe pas très loin du groupe, le quinquagénaire interpelle et insulte les policiers : « Vous êtes que des connards, des pédales, de mon temps la police ce n’était pas ça ».

Interpellé, il sort sa carte de police

Quelques instants plus tard il est interpellé par la BAC pour ses propos insultants. Et là, surprise pour les forces de l’ordre, le contrevenant sort sa carte de police !

Nicolas C. est en effet capitaine au STSI (Service des technologies et des systèmes d’information de la Sécurité intérieure), un service du ministère de l’Intérieur basé à Issy-les-Moulineaux, et il n’était pas en service ce samedi matin. Celui qui est capitaine depuis 1995 a continué de copieusement insulter les policiers et fait des doigts d’honneur lors de son interpellation.

Pour lire la suite de l’article, cliquer (ICI)

Une réponse pour Manifestations à Paris : un capitaine de police en garde à vue pour outrage et rébellion

  1. En signalant qu’il est Capitaine depuis 1995 , quel message voulez vous faire passer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *