« Macron est comme un fou » : Mediapart publie des enregistrements d’Alexandre Benalla

851 vues

« Macron est comme un fou » : Mediapart publie des enregistrements d’Alexandre Benalla

Source: https://www.nouvelobs.com

Benalla

Mediapart publie une enquête sur l’ex-collaborateur de l’Elysée, reposant sur des extraits sonores inédits.

Par L’Obs Publié le 31 janvier 2019 à 15h45

L’affaire Benalla continue… Le site d’investigation Mediapart publie, ce jeudi 31 janvier, une nouvelle enquête reposant sur de nombreux documents, dont des extraits sonores inédits.

« Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux »

Selon les révélations de nos confrères, Alexandre Benalla a maintenu des liens importants avec l’Elysée pendant plusieurs mois après sa mise en examen. Mediapart publie ainsi les extraits d’une discussion ayant eu lieu le 26 juillet entre l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron et  l’ex-responsable de la sécurité du parti LREM, Vincent Crase.

On y entend Alexandre Banalla revendiquer à plusieurs reprises le soutien personnel du chef de l’Etat. Ce dernier lui aurait, dit-il, envoyé un SMS de soutien – ce que l’Elysée dément.« Il (Emmanuel Macron) fait plus que nous soutenir […]. Il est comme un fou […]. Et il a dit comme ça, il a dit, il m’a dit : « Tu vas les bouffer. T’es plus fort qu’eux », affirme Benalla à Crase.

Dans les extraits de cette discussion, Alexandre Benalla ne se montre à aucun moment préoccupé par les révélations de la presse à son sujet. Il emploie même un ton léger, et semble s’amuser de ce qui lui arrive.

« C’est une bonne expérience […]. A 26 ans, si tu veux, y a pas grand monde qui vit… qui provoque deux commissions d’enquête parlementaire, qui bloque le fonctionnement du Parlement… »

« Je vais monter une liste aux européennes »

Cette discussion entre Alexandre Benalla et Vincent Crase est d’autant plus étonnante que les deux hommes, tous deux mis en examen dans l’affaire des violences du 1er-Mai, se sont rencontrés ce 26 juillet dernier en violation manifeste du contrôle judiciaire qui leur interdit tout contact, rappelle Mediapart.

Et pourtant, la sérénité d’Alexandre Benalla est « totale », écrivent nos confrères. L’ex-collaborateur prétend avoir tout l’Elysée derrière lui. Alors que Vincent Crase lui demande par qui il est soutenu, l’ex-conseiller d’Emmanuel Macron répond :

« Par le président, Madame (Brigitte Macron), Ismaël (Emelien), qui me conseille sur les médias et compagnie. »

Pour lire la suite de l’article, cliquer (ICI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *