L’école franco-belge de pilotes de chasse a fermé ses portes. Par MARIE-MADELEINE COURTIAL

1 225 vues

L’école franco-belge de pilotes de chasse a fermé ses portes

15 OCTOBRE 2018 MARIE-MADELEINE COURTIAL

cazaux-ceremony-11102018-0108

L’école franco-belge de pilotes de chasse de Cazaux en France a fermé définitivement ses portes ce jeudi 11 octobre 2018. 

En février 2017, l’actuel commandant de la Composante Air, le général-major Frédéric Vansina avait annoncé dans un entretien accordé à l’agence Belga que les futurs pilotes belges ne seraient plus formés en France mais aux Etats-Unis à partir de 2019 à l’Euro-NATO Joint Jet Pilot Training (ENJJPT), une école installée sur la base aérienne Sheppard, dans le nord du Texas. Cette décision intérimaire a été prise pour pallier à la fin de vie des « Alpha-Jet » sans aucun lien avec le remplaçant du F-16.

La fermeture a eu lieu lors d’une cérémonie officielle ce jeudi 11 octobre en présence du général-major Frédéric Vansina. « Les Alpha-Jets belges ont eu droit à une mise à jour de mi-vie (midlife update), avec un nouvel affichage tête haute, une navigation GPS et des symboles de tir, de sorte que les appareils étaient plus modernes et mieux équipés que les Français. Après quinze ans, la Composante Air belge peut compter sur une coopération très positive avec l’Armée de l’Air française. Notre pays a effectué plus de 50 000 heures de vol et a formé 165 pilotes belges et 215 pilotes français », a indiqué la Défense sur son site officiel. Du côté de l’Armée de l’Air française, on n’a pas encore commenté cette fermeture pour l’instant.

En septembre dernier, une remise d’ailes a eu lieu à la base aérienne belge de Beauchevain pour cinq jeunes pilotes belges (3 pilotes de chasse et 2 d’hélicoptères), ainsi que deux jeunes pilotes de chasse français.

Une dépêche de l’agence Belga du 9 octobre annonçait que la Défense belge mettait en vente ses 25 avions d’entraînement « Alpha-Jet ». La date limite pour participer à ce marché est le 7 novembre prochain. Ils ne seront disponibles qu’à partir de décembre 2019. Les appareils vont rester encore un an à Cazaux à disposition de l’Armée de l’Air française le temps de solder les comptes de l’AJeTS.

La coopération franco-belge dans la formation des pilotes de chasse avait débuté en 2004. Une page de coopération se tourne donc alors qu’une autre va s’ouvrir dans le domaine terrestre.

Source:

https://defencebelgium.com/2018/10/15/lecole-franco-belge-de-pilotes-de-chasse-a-ferme-ses-portes/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *