Harcèlement de l’adjudant-chef GUEDON: Collusion entre la colonelle JEGADEN et le docteur SABETTA du SSA

3 276 vues

harcelement 1

Gendarmerie de l’Air à Vélizy Villacoublay:

Harcèlement de l’adjudant-chef GUEDON

La collusion entre la colonelle JEGADEN et le docteur SABETTA du SSA

Pour faire obstacle  aux droits à permission de l’adjudant-chef GUEDON, la colonelle JEGADEN commandant la section de recherches de la Gendarmerie de l’Air à Vélizy-Villacoublay se met en relation directement avec le docteur SABETTA du Service Santé des Armées (SSA)  pour piéger l’adjudant-chef GUEDON dès son arrivée à l’antenne médicale, dans le dessein de le placer abusivement en arrêt maladie pour le conduire au congé longue durée maladie (CLDM).

Pour lire notre précédent article intitulé « Psychiatrisation des problèmes sociaux au sein de la Gendarmerie de l’Air à Vélizy Villacoublay. Un cas de harcèlement et de violences psychologiques en direct. »cliquer (ICI)

Ci-dessous, l’extrait du message laissé par la colonelle JEGADEN sur le répondeur de l’adjudant-chef GUEDON.

Pour cette ancienne officier de l’Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale (IGGN) c’est d’une subtilité incroyable…

  • Message sur le répondeur de l’adjudant-chef GUEDON,  le 10.04.2018 à 08h17 ,

Auteur du message: Colonel JEGADEN :

Mon adjudant chef, bonjour, c’est la colonelle JEGADEN.

Je me permets de vous appeler mon adjudant chef parce que euh je n’ai pas signé votre titre de permission, parce qu’ en fait hier j’ai été euh contacté par le médecin de euh la base le docteur SABETTA.

Euh Vous étiez..euh. Il cherchait après vous et donc euh, il cherchait euh à savoir si vous vous étiez bien présenté avec avec votre rendez vous à Percy ce qui apparemment n’a pas été le cas.

Donc avant que vous ..ne ne fassiez, que vous ne partiez en permission, ben il souhaite vous voir en fait ce matin.

Euh est-ce que pouvez me rappeler mon adjudant chef parce que du coup la permission n’est pas n’est pas signée.

J’attends de de savoir euh ce que le docteur veut vous voir avant, avant votre, avant votre départ en permission ou au moins avant qu’il vous ait vu.

Voilà, alors est ce que vous pouvez me rappeler sur le ce portable là s’il vous plaît.

C’est le portable de service donc y a pas de problème, vous pouvez me joindre euh à ce à ce numéro là euh sans aucun souci,

Voilà… merci mon adjudant chef de me rappeler parce que là il faut régulariser la situation.

Merci à vous… Au revoir »

9 Réponses pour Harcèlement de l’adjudant-chef GUEDON: Collusion entre la colonelle JEGADEN et le docteur SABETTA du SSA

  1. Scandaleux le positionnement de cet officier; Quant on lit le rapport de l’IGG N contre l’adjudant chef GUEDON et le réquisitoire complètement à charge, on peut rien attendre en terme d’honneur d’un cadre pareil. Ses agissements prouvent cela. Quel pur scandale. Une honte pour notre institution. La relève du colonel Collorig est assurée. Je connais Gerard depuis une quinzaine d’années, jamais vu pour ma part un tel enquêteur et de très haut niveau. Courage GG, tes amis de la Bretagne. Nous aussi on va te soutenir. Tu verras

  2. Honte et stupéfaction ! Comment le directeur de la gendarmerie va-t-il pouvoir expliquer de tels dysfonctionnements?

  3. Chers amis,

    Merci pour votre soutien indéfectible. Oui tout est permis pour m’abattre. J’ai parfois du mal à accepter qu’une victime comme moi soit ostracisée de la sorte. Mes supérieurs sont dans le déni.. Tout cela pour protéger le dogme hiérarchique. Je sais ce que je vaux. Je connais mes valeurs, celles des véritables militaires, ceux qui ont de l’honneur…Le vrai. Rien ne m’a été épargné, mensonges, traitrise, magouilles et autres. Mais je suis là, debout, droit et j’avance. Merci à tous.

  4. Pour ma part, je n’ai jamais cru a ces univers étanches.
    Surtout lorsqu’un commandant de groupement se réuni régulièrement et longuement avec le service médical pour soi-disant faire le point des arrêts maladies et porter attention a certain cas bien précis.

  5. C’est très clair ce message. Aucune équivoque possible. La collusion oui est évidente, vous avez raison. Comment a-t-elle pu agir de la sorte ? Une honte qui entache le corps des officiers. Qu’il s’en aille de cette gendarmerie de l’air. Ca vaut pas grand chose. Remarquez chez nous en GD non plus. Ca part en cacahuètes.

  6. Quelle belle prose ! Aussi adorable sur le fond que sur la forme.Elle se ridiculise en agissant de la sorte mais sans doute pas de sa seule initiative. On pourrait en rire mais c’est en réalité dramatique et pitoyable. C’est homme qu’on veut détruire. C’est cela le seul élément important.

  7. Bonsoir.

    Je suis passé sur le site avant de me coucher. Ce que je vois est dans la lignée des précédentes publications; On observe bien la toile d’araignée tissée autour de la victime. Que dire des propos de cet officier supérieur. Au pire c’est une faute grave à l’éthique du gendarme, au minimum une ânerie. Comment oser faire cela à un homme déjà en proie visiblement à la maladie, alors qu’il veut partir en permission. Je ne savais pas qu’on pouvait suspendre un titre de permission dans l’attente de l’avis du médecin. Se pose tout naturellement cette question, de la complicité. Permettez-toi de le dire sans méchanceté. C’est lamentable, une honte absolue. Je me demande ce que doivent penser ses subordonnés face à ces agissements. C’est une ancienne de l’IGGN ? Ben dis donc, quel niveau !

  8. Ahahaha / Excellent. Elle a pas inventée l’eau froide. Elle commande la section de Recherches ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *