PLAINTE POUR DIFFAMATION DU DGGN: RÉVÉLATIONS : JOUR «J+17» Nouvelle attestation, un retraité de la gendarmerie nous parle d’un certain Laurent COLLORIG.

3 352 vues

REVELATIONS

PLAINTE POUR DIFFAMATION DU DGGN: RÉVÉLATIONS : JOUR «J+17»

Nouvelle attestation, un retraité de la gendarmerie nous parle d’un certain

Laurent COLLORIG.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Armée média vous propose de lire l’attestation établie par Olivier  BOUILLON, retraité de la gendarmerie qui a très bien connu le lieutenant Laurent COLLORIG devenu par la suite colonel et qui a été condamné par le Tribunal de Grande Instance de VERSAILLES  le 6 février 2018 suite à son référé pour diffamation.

Pour lire notre précédent article  intitulé « AFAR : 1 – Colonel Laurent COLLORIG : 0. Voilà ce qui arrive quand on attaque l’AFAR pour diffamation, une condamnation pour l’initiateur de la procédure. », cliquer (ICI)

Olivier BOUILLON a fait carrière au sein de la Gendarmerie Nationale de 1984 à 1999. Il a très bien connu Laurent COLLORIG alors jeune lieutenant. A l’époque, il  était dans un escadron de Gendarmerie Mobile à Aubervilliers.

Olivier BOUILLON lui a sauvé la vie en Guadeloupe. Il a  dû quitter la Gendarmerie malgré des états de services remarquables (médaillé Militaire pour fait de guerre à 29 ans, croix de la valeur militaire, croix du combattant, citation, témoignages de satisfaction et félicitations).

Olivier BOUILLON décrit cet homme sans détour de manière factuelle. Vous serez particulièrement surpris par les détails de ce récit qui font écho près de 20 ans après à ce que l’AFAR dénonçait dans ses articles concernant le comportement de cet officier supérieur.

Pour lire l’attestation d’Olivier BOUILLON, cliquer sur le lien ci-dessous. Cette pièce a été produite en justice dans les conclusions en défense du lieutenant Paul MORRA, Président de l’AFAR.

Attestation Olivier BOUILLON

Pour information, Olivier BOUILLON a écrit un livre intitulé « Casque bleu en Yougoslavie »  paru aux éditions l’HARMATTAN.

Casque bleu en yougoslavie

4 Réponses pour PLAINTE POUR DIFFAMATION DU DGGN: RÉVÉLATIONS : JOUR «J+17» Nouvelle attestation, un retraité de la gendarmerie nous parle d’un certain Laurent COLLORIG.

  1. Christian SÉBENNE

    Dans la ligné de ce que révèle le Lieutenant Paul Morra et pour l’avoir dénoncé moi même à plusieurs reprises, la France est aux mains d’une Mafia de la pire espèce qui fait office de gouvernement.

    Cet article que je joins ici, émane du Conseil National de la Transition et met en exergue sous forme de vidéos les révélations terribles et fracassantes d’un brillant Officier CRS de la protection présidentielle en la personne de Marc Granié, celui-ci relate le taux de corruptions et de crimes perpétrés par ceux qui nous gouvernent.

    Ces faits viennent corroborer les dires du Lieutenant Paul Morra, et j’ajouterais pour mémoire que ce pouvoir mafieux est capable de tout, il suffit de se souvenir du nombre d’officiers de Police, Gendarmerie et Militaires qui ont été suicidés par les sicaires de l’Etat, un cas parmi tant d’autres, Helric Fredou, directeur de la Police de Limoges qui dans l’affaire Charlie Hebdo et de la ministre Jeannette Bougrab enquêtait sur cette affaire, suicidé comme son prédécesseur.

    Réveillez vous, des assassins et des voleurs sont au pouvoir et nous ont pris en otages.

    Christian Sébenne
    Ancien propriétaire du magazine Africa International

    CNT INFO: Marc Granié un CRS de la protection présidentielle, interné pour avoir témoigné à visage découvert !

    https://www.youtube.com/watch?v=KLs4yJV2Qm8
    CNT INFO Samedi 5 Mai 2018
    Merci de diffuser largement cette information autour de vous.

    Dans le silence complice des merdias, Marc GRANIÉ, un CRS retraité, qui appartenait à la protection présidentielle a été arrêté, placé en garde-à-vue et interné pour avoir fait des révélations fracassantes dans une vidéo qui appelait tous les français, les militaires et autres résistants français à se rassembler le 5 mai 2018 à 11 h sur la place de la Concorde à Paris. Un rassemblement de français, organisé par le Conseil National de Transition de France, dont l’objectif est celui d’obtenir l’interpellation de MACRON et de son Gouvernement, illégitimes, afin de permettre au Peuple Français de reprendre le pouvoir en France.

    A la suite de son témoignage et de son appel au rassemblement, Marc GRANIÉ a été interpellé et placé en garde-à-vue puis interné.
    Ci-dessous la vidéo d’Eric Fiorile, faite dans l’urgence.
    Remous internationaux suite à la vidéo du CRS Marc Granié. Celui-ci a été arrêté et détenu en garde-à-vue………….puis d’après les dernières informations délivrées par Eric Fiorile, le représentant du Conseil National de Transition de France donne un dernier message : « J’avais exprimé dans mon premier post que le CRS Marc Granié risquait suite à sa garde-à-vue d’être interné pour être mis sous « traitement » psychiatrique… JE NE M’ÉTAIS PAS TROMPÉ !!! La France est revenue à la période du goulag !!!
    MARC GRANIÉ VIENT D’ÊTRE INTERNÉ ! (Hôpital Henry Ey, avenue de Choisy dans le 13e). DIFFUSEZ CETTE INFORMATION AFIN QUE TOUS LES CRS ET AUTRES MEMBRES INTÈGRES DES FORCES DE L’ORDRE SACHENT CE QUI LES ATTEND SI ELLES REFUSENT D’ÊTRE COMPLICES DE LA CRIMINALITÉ INSTITUTIONNALISÉE PAR NOS DIRIGEANTS ! »

    Les révélations faites par Marc GRANIÉ qui ont amené à son internement abusif.
    Un témoignage rare et accablant d’un CRS de la protection présidentielle.
    Marc Granié, un flic des Présidents témoigne à visage découvert sur les criminels au pouvoir. Assassinats ciblés maquillés en accidents, en suicides, en morts naturelles… Haute trahison du peuple et du pays… une mafia a confisqué le pouvoir et fait forfaiture sur forfaiture…
    Marc Granié, un flic des Présidents témoigne à visage découvert sur les criminels au pouvoir

    https://www.youtube.com/watch?v=nF5U-UHlsbQ

    Authentification : Les flics du Président à l’entraînement de tir à moto
    « Un commentaire qui vaut son pesant de cacahuètes puisque voilà deux ans, lors de ce même exercice, Marc Granié (pilote émérite en rallye) avait pris une bastos de 9 mm dans le dos lorsque son collègue avait rangé son arme un peu précipitamment. La balle avait traversé à hauteur du rein droit pour finir sa course en lui ouvrant un deuxième nombril ou trou de balle, c’est comme vous voudrez. »
    https://www.motard-geek.fr/les-flics-du-president-entrain
    Pour connaître les objectifs visés par le Conseil National de Transition de France :

    https://www.conseilnational.fr

    5 MAI, JOUR DE LA TRANSITION
    5 MAI, JOUR DE LA TRANSITION
    http://www.youtube.com/watch?v=wwfoLaT5Hho
    http://www.conseilnational.fr

    http://www.alterinfo.net/CNT-INFO-Marc-Granie-un-CRS-de-la-protection-presidentielle-interne-pour-avoir-temoigne-a-visage-decouvert-_a138354.html

  2. Monsieur,
    Un très grand merci pour nous avoir rappelé que notre très chère gendarmerie, par manque d’un contrôle effectif de ses officiers, au vu des dispositions légales et réglementaires, ou tout bonnement du comportement social attendu, tolère l’inacceptable dans ses rangs depuis longtemps.
    L’élément le plus dommageable me semble néanmoins ailleurs. En effet, il est patent de constater que lorsque survient l’implication pénale ou autre de ces chefs truculents, une invraisemblable orchestration se produit.
    L’IGGN en est l’instrument majeur, et sa soi-disant « indépendance par rapport aux formations qui composent la gendarmerie nationale » n’attise au final qu’une particulière curiosité quant au véritable notateur hiérarchique de son chef (?).
    Cela étant, ces experts de l’après-coup seraient bien inspirés de suivre aujourd’hui les colonels présents à Notre Dame des Landes, et d’y mener un contrôle préventif des procédures opérationnelles.
    Il semblerait en effet que certains de leurs ordres directs, ou plutôt de leurs divagations respectives, s’affranchissent tout simplement du droit en vigueur.
    Qu’ils veuillent remporter la « bataille » de NDDL pour la construction de leur avenir professionnel est concevable, mais certainement pas au prix de potentielles implications juridiques personnelles pour leurs subordonnées.
    Et de me dire au final que l’IGGN, véritable instrument d’exonération des fautes et autres manquements de la hiérarchie, ne tiendra que tant que ses enquêteurs ne seront pas personnellement visés par des plaintes en justice.

  3. Il est colonel ce gars ? Quelle honte ! Nul dès le début de sa carrière.

    • Bonsoir Jean Michel.
      En 27 ans de boutique, j’en ai croisé dans l’AA et dans la Gie.
      Cet homme ne fait donc pas exception, et fait partie d’une génération que l’armée aurait du sacrifier, à mon avis, comme elle sait le faire pour des wagons de sous-officiers.
      Toutefois et pour être tout à fait honnête, certains autres n’ont pas attendu le nombre des années pour être a l’opposé de ce personnage.

      J’en ai connu aussi des vrais « patrons » qui au-delà des épaulettes avait quelque chose en plus.
      D’ailleurs,souvent, ce qui n’est pas paradoxal, issus du rang.
      Pas carriéristes, assumant leur responsabilités, donnant le bon cap, proches de leurs hommes, avec un sens aigu du devoir : des exemples pour toutes les strates.

      J’ai d’ailleurs pu partager de manière constructive avec eux (du Lieutenant au Général) de-part mes fonctions de représentant du personnel militaire.

      Ces personnages ont aujourd’hui quitté l’institution pour 80% d’entre-eux, ce qui me semble moins idiot que cela en avait l’air à l’époque.
      En effet quand on voit à quelle médiocrité ils étaient confrontés, devant faire face et parfois obligé de faire fi devant tant d’absurdité, je comprends à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *