«Supprimer les avocats militants» : un syndicat policier revient sur le tollé suscité par son tweet

3 834 vues

«Supprimer les avocats militants» : un syndicat policier revient sur le tollé suscité par son tweet

Publié le 5 août 2019 – Source: https://francais.rt.com

avocat

Répondant à un avocat ayant évoqué la suppression de l’IGPN au profit d’«une commission à majorité non policière», le syndicat des commissaires de la police nationale avait estimé qu’il fallait «supprimer les avocats militants», avant de s’expliquer.

Le syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) s’est exprimé ce 5 août sur Twitter au sujet de la polémique provoquée par sa récente publication adressée au cabinet d’avocats Arié Alimi – connu entre autres pour défendre certains Gilets jaunes comme Jérôme Rodrigues ou Geneviève Legay.

De fait, répondant à un tweet dans lequel le cabinet d’avocats avait, sur fond de rebondissements dans l’affaire Steve, évoqué la suppression de l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN) afin de remplacer ses services par «une commission à majorité non policière», le syndicat de commissaires avait alors écrit que «toute administration a[vait] son inspection».

Et de poursuivre : «Vos idées de commissions externes ne servent que vos intérêts partisans. Il faudrait surtout supprimer les avocats militants pour apaiser le climat nauséabond auquel vous contribuez.»

Précisant ultérieurement qu’«il ne s’agi[ssait] évidemment pas d’un appel au meurtre», le SCPN a donc souhaité rappelé l’objectif visé par sa première publication.

«Le verbe « supprimer » est utilisé en réciprocité au tweet du [cabinet d’avocats] Arié Alimi […] Le rôle des avocats est primordial dans la chaîne pénale», écrit notamment le syndicat policier avant de conclure :

«Rappelons que parmi les principes essentiels de la profession d’avocat figurent également ceux de modération et de prudence.»

Commissaires Police Nationale SCPN@ScpnCommissaire

Vu la polémique initiée par certains, précisons que le verbe « supprimer » est utilisé en réciprocité au tweet de @AA_Avocats appelant à supprimer l’IGPN, qu’il ne s’agit évidemment pas d’un appel au meurtre mais de « faire cesser » (sens 1 et 2 du Larousse)

Commissaires Police Nationale SCPN@ScpnCommissaire

Le rôle des avocats est primordial dans la chaîne pénale, nombre d’entre eux défendent d’ailleurs des policiers. Rappelons que parmi les principes essentiels de la profession d’avocat figurent également ceux de modération et de prudence.

A l’origine de cette clarification, c’est peu dire que la publication initiale du SCPN n’est pas passée inaperçue. Parmi les nombreuses réactions qu’elle avait provoquées, plusieurs hommes de loi étaient monté au créneau sur le même réseau social. Dénonçant «un syndicat d’officiers de police en pleine dérive», Cedric Mas, avocat et président de l’institut Action Résilience, avait par exemple appelé à «un recadrage immédiat du gouvernement».

cedric mas?@CedricMas

Un syndicat d’officiers de police en pleine dérive.
Après l’affichage de pages identitaires et d’extrême-droite présentées comme « à contresens du complotisme (sic) », il en appelle à la suppression des avocats qui lui déplaisent.
Il faut un recadrage immédiat du gouvernement ! https://twitter.com/ScpnCommissaire/status/1157682653354778625 

Commissaires Police Nationale SCPN@ScpnCommissaire
Toute administration a son inspection. Vos idées de commissions externes ne servent que vos intérêts partisans. Il faudrait surtout supprimer les avocats militants pour apaiser le climat nauséabond auquel vous contribuez. @EmmanuelMacron @Place_Beauvau @CCastaner @NunezLaurent https://twitter.com/aa_avocats/status/1157661665866997760 

 

«L’avocat devient militant dès sa prestation de serment», a pour sa part expliqué Régis de Castelnau, avocat à la Cour et auteur du blog Vu du droit. «Supprimer les avocats, la police en rêve, mais plus grave, une partie de la magistrature aussi», a-t-il ajouté.

Régis De Castelnau@R_DeCastelnau
L’avocat devient militant dès sa prestation de serment. De la défense des gens qui le choisissent et qu’il assiste, et des libertés publiques qui lui permettent de le faire. Supprimer les avocats, la police en rêve, mais plus grave une partie de la magistrature aussi.
Avocat 2

L’avocat pénaliste Raphaël Kempf a de son côté souhaité s’exprimer en tant qu’«avocat de Me Arié Alimi». «Je vous signale des propos tenus par des commissaires de police appelant à la « suppression » de mon client, lequel envisage de déposer plainte pour provocation au meurtre», a-t-il tweeté.

Raphaël Kempf@raphkempf
Bonjour @DGPNEricMorvan, en ma qualité d’avocat de Me Arié Alimi, je vous signale des propos tenus par des commissaires de police appelant à la « suppression » de mon client, lequel envisage de déposer plainte pour provocation au meurtre.@AA_Avocats

Voir l'image sur Twitter
Quelques heures avant la publication du double tweet de précision du SCPN ce 5 août, Arié Alimi lui-même a publié une tribune intitulée «Avocat et militant», sur son blog Mediapart. S’il affirme ne pas pouvoir «[se] résoudre à penser que […] des cadres policiers afficheraient publiquement leur intention homicide sur [s]a personne ou sur celles et ceux que l’on définit comme des avocats militants», il dénonce toutefois dans son texte «une attaque d’une violence effrayante nourrie d’une méconnaissance crasse du rôle de l’avocat dans l’institution judiciaire et plus généralement dans le débat démocratique».
Pour lire l’article original, cliquer (ICI)

2 Réponses pour «Supprimer les avocats militants» : un syndicat policier revient sur le tollé suscité par son tweet

  1. Pas seulement les avocats , les juges également . Et vite .

    • Christian SÉBENNE

      Réponse @ claude 34,

      Votre cri du cœur est majoritairement partagé, là encore, cet État dans l’État en décomposition avancée voit ses racines malsaines remonter aux origines tronquées de la révolution française, ceci permis à une mafia de s’incruster et de mettre ses larves dans tous les rouages de notre pays et qui verra son apothéose se concrétiser aux lendemains de la deuxième guerre mondiale comme l’a si bien décortiqué feu le Député communiste Paul Rassinier, celui-ci fut Déporté et rescapé des camps de Buchenwald et de Dora, ces miasmes résumées dans un livre titré : « Le Mensonge d’Ulysse »

      http://ww.w.aredam.net/PRmu%5B1%5D.pdf

      Lorsque, la vielle de son départ, le 6 décembre 2016, le traitre étranger Manuel Valls signait avec Hollande les pleins pouvoirs au président de la république, le crime ne fut pas dénoncé par les juges… on voit journellement où cela nous mène.

      Christian Sébenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *