Guerre d’Algérie Macron va reconnaître la responsabilité de l’Etat dans la disparition de Maurice Audin en Algérie.

2 475 vues

Guerre d’Algérie

Macron va reconnaître la responsabilité de l’Etat dans la disparition de Maurice Audin

en Algérie.

place maurice audin

Le journal Libération vient de titrer, « Macron va reconnaître la responsabilité de l’Etat dans la disparition de Maurice Audin en Algérie ». Ce drame qui remonte à plus de soixante ans, passé durant la guerre d’Algérie, celui-ci vient d’être remis en lumière par  « Emmanuel Macron qui va «reconnaître» jeudi «la responsabilité de l’Etat dans la disparation» du mathématicien communiste militant de l’indépendance de l’Algérie Maurice Audin, torturé par l’armée française et disparu sans laisser de traces en 1957, a annoncé le député LREM Cédric Villani, confirmant une information du Monde.

Le chef de l’Etat va se rendre jeudi midi au domicile de la veuve de Maurice Audin, a-t-il précisé sur France Inter, en saluant un «moment historique». «Il va reconnaître que la vérité est que Maurice Audin faisait partie de tous ceux qui ont été victimes d’un système», a ajouté le mathématicien, proche de la famille de Maurice Audin, arrêté le 11 juin 1957 pendant la bataille d’Alger. (Cliquez sur la photo pour voir la vidéo) »

http://www.liberation.fr/direct/element/macron-va-reconnaitre-la-responsabilite-de-letat-dans-la-disparition-de-maurice-audin-en-algerie_87251/

paul aussaresses

Le général Paul Aussaresses

Ce  drame soulevé dans un soucis constant de tirer la France par le bas est en réalité une non-nouvelle, car le Général Paul Aussaresses dans un soucis de libérer sa conscience avait avoué sur son lit de mort son entière responsabilité dans la disparition du mathématicien communiste Maurice Audin, il s’en est expliqué :

https://www.youtube.com/watch?v=K3rHRdJqEg4

https://www.francetvinfo.fr/france/video-les-aveux-posthumes-du-general-aussaresses-on-a-tue-audin_500432.html

La guerre d’Algérie que veut nous montrer Emmanuel Macron est un élément qui pris séparément est loin d’expliquer la réalité des faits et du système, mais par opportunisme il est des raccourcis que l’Elysée exploite, prêt à tout pour faire oublier les méandres de ses propres turpitudes.

Blâmer un fait certes regrettable, est très facile dès l’instant où l’intéressé n’est plus de ce monde, il serait bien plus courageux de la part de celui qui recherche des scoops à tout va de nous expliquer pourquoi on en est arrivé là en Algérie, et de mettre à plat le rôle de funestes personnages qui ont amené à ces drames, en commençant en 1870 par le ministre Isaac Jacob Adolphe Crémieux, jusqu’aux sicaires Guy Mollet et François Mitterrand et de certains autres qui par aveuglement font retomber leurs erreurs et leurs crimes en se défaussant sur des subalternes.

La guerre d’Algérie ne peut se résumer en un spot qui focalise tout sur un acte, mais laisse les gros poissons tranquilles qui dans l’ombre ont fait et font pire que cela.

Si seulement on avait daigné écouter la Déclaration du Colonel Jean-Marie Bastien-Thiry.

http://www.bastien-thiry.fr/le-proces-du-colonel-bastien-thiry/declaration-du-2-fevrier-1963.htm

« Honni soit qui mal y pense »

Christian Sébenne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *