RÉPONSE A « LEDROIT », UN SNIPER COMMENTATEUR

1 250 vues

LE DROIT

RÉPONSE A « LEDROIT », UN SNIPER COMMENTATEUR

sniper

N’hésitez pas à aller jusqu’à la fin de cet article, vous aurez des SCOOP concernant M. Jacques BESSY, Président de l’ADEFDROMIL AIDE AUX VICTIMES et M. Ronald GUILLAUMONT, Président de l’Association Profession Gendarme (APG).

Mon cher « LEDROIT« ,

Le 27 avril 2017 à 21 heures 58, vous avez cru utile de faire un commentaire sur l’article intitulé  » SCOOP! ACTE II: La preuve du vrai visage du harcèlement moral au travail institutionnalisé au sein de la Gendarmerie Nationale! « 

Auparavant, vous vous êtes illustré une première fois en vous ridiculisant, par un premier commentaire avec votre pseudo « LEDROIT » en lettres majuscules. Je vois que ma réponse vous a clouer le bec puisque vous n’avez eu depuis, aucun argument à objecter pour me contrer. A l’évidence, votre tentative de démonstration «juridique grotesque» ne pouvait que démontrer votre incompétence en la matière.

Vous usez de lettres majuscules pour votre pseudo afin d’asseoir une potentielle crédibilité juridique. Pour être un Homme Majuscule, cher «LEDROIT», il faut avoir en premier lieu, l’audace d’assumer ses propos à visage découvert comme je le fais, sans se cacher derrière une fausse adresse e-mail. Cette attitude est celle des pleutres et des cerveaux reptiliens béotiens de votre espèce. Dans votre cas, les «MAJUSCULES» que vous employez ne sont que le reflet de la vacuité sidérale qui vous anime!

Vous parlez de vérité! Vous ignorez manifestement le sens de ce mot. En philosophie, chacun sait, qu’il y a des vérités et non une seule vérité. Méditez sur le sujet et vous comprendrez peut-être!

En premier lieu, hormis des snipers de votre genre qui m’attaquent par des arguments ad hominem, aucune des personnes visées par mes publications, aucune administration, aucune autorité de tutelle ou bénéficiant d’une délégation n’a osé porter plainte à ce jour, contre moi ou le site «Armée média, le journal de l’AFAR» suite à mes articles. Comme je l’ai déjà dit:  » Qui ne dit mot consent »

Sur ce point, l’adage « qui ne dit mot consent » devient une réalité dans l’administration française. En effet, ce renversement du principe traditionnel, selon lequel le silence gardé par l’administration pendant deux mois vaut rejet, traduit une révolution culturelle puisque désormais, l’absence de réponse de l’administration devient créatrice de droits.

Pour l’usage de pseudonyme qui je le rappelle, est un nom d’emprunt qu’une personne porte pour exercer une activité sous un autre nom que celui de son identité officielle, cette pratique est courante et parfaitement légale. Par contre les propos tenus eux, peuvent le cas échéant, faire l’objet de poursuites éventuelles selon leur teneur. De grandes plumes et des écrivains de renom ont utilisé des pseudos. C’est plutôt un argument flatteur!

Sachez, que je peux faire la même démonstration concernant vous-même et les autres snipers qui comme vous m’ont adressé des commentaires virulents et parfois même scatologiques, sans grande imagination, je dois dire. Cela démontre en ce qui me concerne, la pertinence de mes publications. Plus la haine exprimée est forte contre moi et plus justes sont mes propos!

Pour ma part, c’est le jeu et j’accepte que chacun s’exprime librement même contre moi, ce qui vous fait terriblement défaut. Pour un donneur de leçon, vous avez encore des cours à prendre en la matière. Par ailleurs, ceux qui écrivent pour me soutenir, même s’ils emploient des pseudos ont le courage de le faire avec des vraies adresses e-mails, ce qui n’est pas le cas de ce qui s’opposent à moi, comme vous. Donc, vous n’êtes pas en mesure de juger qui que ce soit. Les gens qui se cachent, n’ont qu’un seul droit, celui de se taire et de se terrer comme des rats! Le courage dont vous ignorez tout, est d’assumer ses propos publiquement en affrontant les risques de sa prise de parole.

Pour l’adresse IP, dont vous semblez avoir découvert la lune, vous ne nous apprenez rien. Je vous précise toutefois, que cette adresse peut-être utilisée par une foultitude d’utilisateurs sans qu’il s’agisse pour autant de la personne que vous ciblez à tort. Quand il s’agit d’une victime, il me parait normal que ses proches par exemple ou tout ceux qui ont accès au réseau desservi par cette adresse IP, prennent sa défense. Si cela a été le cas tant mieux et je n’y vois rien à redire! Bien au contraire, car ces personnes marquent leur soutien dont bénéficie la victime. Pour votre information, seule l’adresse MAC permet d’identifier physiquement de manière unique chaque périphérique du réseau.

Comblez vos carences en informatique comme en criminalistique et surtout en droit avant de vous attaquez à des personnes de mon calibre!

Vous dites, je vous cite: « qu’il existe des logiciels informatiques, très faciles d’utilisation, pour détecter ce genre de « tromperie » sur internet». Je pourrai vous faire un cours sur les possibilités technologiques que je connais parfaitement dans ce domaine. Vous essayez de vous faire mousser par une compétence informatique que vous n’avez pas. Je vous en fait ci-après, la démonstration.

Déjà, il n’y aucune tromperie mais des usages légaux. Pour la tromperie, vous vous exprimez pour une fois en maître du genre. Je n’ai pas besoin de logiciel pour vous démasquer!

Une petite analyse du genre CLUEDO et vous allez comprendre qui est qui!

  • HYPOTHÈSE UN:

Une personne spécialiste en informatique type hacker, pénètre le site «Armée média» et obtient les adresse IP des commentaires.

Notre site est sécurisé par divers moyens et comporte des pièges type « pot de miel » et toutes les intrusions me sont signalées automatiquement. Cela n’a pas été le cas, je peux vous l’assurer. Cela est possible mais pas par une personne d’un niveau aussi médiocre que le vôtre!

Je suis sous surveillance, mon courrier est ouvert et sous écoute, certainement. Cela ne me cause aucun problème, car je suis transparent et j’informe comme je l’ai toujours fait, ma hiérarchie de mes publications et avec qui, j’entretiens les relations les plus cordiales et respectueuses. Ce que je fais, je le fais ouvertement et honnêtement sans me cacher.

Je vous rappelle qu’un personnel de la Défense ayant des droits administrateur a créé une adresse non autorisée «xxx@intradef.gouv.fr» pour me critiquer sur un commentaire. J’ai écrit une lettre au Ministre de la Défense et un article intitulé « UN ESPION AMATEUR AU SEIN DU MINDEF! » La DIRISI (La direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’informations de la défense ) a été informée par la DRH-MD. Je n’ai obtenu aucune réponse à ce jour. A vrai dire, je n’en n’attendais pas. Ils se sont fait prendre une fois, il ne s’y risquerait pas une nouvelle fois de cette manière.

Pour lire l’article, cliquer [ICI]

  • HYPOTHÈSE DEUX:

C’est celle que je retiens.

Le site était administré par trois personnes. Depuis peu, je suis le seul, après avoir démasqué un félon. Parmi ces trois personnes, un était le créateur du site qui m’a demandé de ne plus être administrateur pour des raisons personnelles et en qui, j’ai entière confiance. Le second était Ronald GUILLAUMONT, président de l’Association Profession Gendarme (APG), marionnette de M. Jacques BESSY, un félon, Président de l’ADEFDROMIL AIDE AUX VICTIMES. Le troisième, c’est myself. Cherchez l’erreur. C’est d’une complexité incroyable!

Ainsi, vous enlevez le créateur du site et moi-même. Il reste Ronald GUILLAUMONT derrière qui se cache Jacques BESSY.

Votre adresse IP cher « LEDROIT » et la personne qui l’utilise font donc partie du cercle relationnel de ces deux personnes.

Pour parfaire ma démonstration, vous avez dénoncé des adresses IP dont M. Ronald GUILLAUMONT a eu connaissance durant sa période d’administrateur du site. Il a conservé ces adresses IP en toute illégalité et en allant à l’encontre de la déontologie du site, pour me nuire, comme il le fait en ce moment sous les ordres de ce cher Jacques. Si ma démonstration est fausse, je vous invite à me dire qui se cache derrière les pseudos qui sont en ligne depuis que M. GUILLAUMONT n’est plus administrateur, comme un certain «SALCO» par exemple!

Vous ne pourrez pas, car vous êtes prévisible et incapable!

Pour ce cher Jacques, pour tous ceux qui ont eu à souffrir de ses pseudos de rédacteur d’articles, je vous livre un scoop, sans technologie et sans avoir volé ces informations. En effet, c’est lui même qui me les a communiquées. Pour ses articles, M. BESSY Jacques utilisait de manière exclusive le pseudo « Dominique de BRIENNE ». Vous aurez bien compris la référence à l’hôtel de Brienne, siège du ministre de la Défense. De manière partagée, il a également utilisé «Renaud Marie de BRASSAC» pour d’autres articles. Pour moi, l’original dépasse de très loin la copie.

Pour tous ceux qui ont eu une dent contre ces articles et qui en ont été victimes, ne me dites pas merci, c’est un cadeau de la maison!

Autre SCOOP, pour son livre intitulé « SERVITUDES ET SOUFFRANCES DES MILITAIRES DANS LES ARMÉES FRANÇAISES AU XXIÈ SIÈCLE », la photographie de couverture: Début de la marche aux Alphas © École polytechnique – J.Barande, illustre le cynisme de cet homme pour les victimes qu’il pousse à son paroxysme.

En effet, ne croyez-vous pas que pour représenter les servitudes et la souffrance des militaires, il n’y avait pas mieux que cette photo de polytechnicien en formation. N’avons nous pas dans nos rangs, dans nos hôpitaux, de vrais militaires de terrain, femmes et hommes qui auraient pu réellement illustrer la servitude et la souffrance au sein des armées?

Même là, pour 31€, on se fout de vous!

Enfin, si je devais dresser la liste des pseudos avec des fausses adresses e-mail ayant la même adresse IP pour faire votre petit jeu médiocre, ce serait bien plus significatif que ce que vous essayer de démontrer. Ma déontologie ne me permet pas de faire de telles saloperies dignes de la Gestapo!

En qualité d’administrateur du site, nous sommes tenus à des obligations légales. Ce qu’à fait M. Ronald GULLAUMONT en récoltant des données informatiques personnelles reconnues par les jurisprudences nationales et internationales, en les utilisant voire en les communiquant à des tiers, (communication d’adresse IP) est constitutif d’un délit à la loi pénale dont la CNIL est l’autorité de contrôle.

Alors cher «LEDROIT», vous vous êtes fourvoyé une fois de plus. Cette fois ci, vous allez l’avoir ma plainte au cul à titre personnel, puis en tant que président de l’AFAR et enfin, en qualité de responsable du site «Armée média, le journal de l’AFAR». Faites des économies car vous allez payer très cher vos stupidités. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Je saisirai donc la CNIL à ces divers titres, très rapidement. Je pense qu’une autre personne en fera de même.

Continuez ainsi, je vais m’enrichir avec des abrutis de votre genre.

Dans le jargon militaire, on définit les gens de votre espèce comme suit, de manière crescendo:

Au début, vous êtes un NAC: Un nul à chier

Ensuite, vous évoluez en devenant un SNAC: Un super nul à chier

Aujourd’hui, vous êtes arrivé à votre apogée en atteignant le stade de SNAC BAR: Un super nul à chier – Bon à rien!

 

Cour de cassation, 1ère ch. civ., arrêt du 3 novembre 2016 ( Cabinet Peterson / Groupe Logisneuf et autres )

L’adresse IP est une donnée personnelle, selon la Cour de cassation

« Les adresses IP, qui permettent d’identifier indirectement une personne physique, sont des données à caractère personnel, de sorte que leur collecte constitue un traitement de données à caractère personnel et doit faire l’objet d’une déclaration préalable auprès de la CNIL », vient d’affirmer sans ambiguïté la Cour de cassation, dans un arrêt du 3 novembre 2016. Elle clôt ainsi le débat sur le caractère personnel de l’adresse IP, ouvert en France avec l’affaire SCPP Sacem en 2007. Elle s’inscrit ainsi dans la jurisprudence de la Cour de justice de l’UE qui a rendu un arrêt le 19 octobre 2016.
Si l’adresse IP est une donnée personnelle, alors sa collecte et sa conservation constitue un traitement automatisé qui doit faire l’objet d’une déclaration à la Cnil. C’était la position défendue par une des parties qui demandait la rétractation de l’ordonnance sur requête enjoignant les fournisseurs d’accès concernés à communiquer les identités des titulaires des adresses IP utilisées pour des connexions illicites.

Lors d’un contrôle de sécurité sur leurs serveurs, trois sociétés du groupe Logineuf avaient constaté la connexion d’ordinateurs extérieurs au groupe utilisant des codes d’accès réservés aux administrateurs du site logisneuf.com. Logisneuf a donc saisi le tribunal de commerce pour solliciter une ordonnance afin que les opérateurs d’accès révèlent le nom des utilisateurs des adresses IP suspectes. Cette opération a permis d’identifier plusieurs personnes chez Peterson et une plainte a été déposée auprès du procureur de la République contre ces personnes. Mais Peterson a invoqué l’illicéité de la mesure d’instruction sollicitée. La Cour de cassation lui a donné raison, remettant ainsi en cause toute la procédure.

Bravo cher «LEDROIT» de m’offrir une telle tribune!

MORRA Paul, président de l’AFAR

AFAR

2 Réponses pour RÉPONSE A « LEDROIT », UN SNIPER COMMENTATEUR

  1. Et ben, mentionner une identité personnelle sur le net, c’est pas très malin, et qui plus est totalement interdit. Mais visiblement, vous avez été démasqué !!
    Les commentaires laissés sur le site permettent à quiconque de donner son opinion sur les différents articles tout en respectant un minimum l’autre. Ainsi, les grossièretés, les propos scatologiques et la divulgation de données personnelles ( adresse IP, adresse e-mail … ) et j’en passe n’ont rien à faire ici.

    Bonne continuation à tous !!

  2. Ronaldo ( vous vous reconnaîtrez),
    Taclé aussi sévèrement, je me dis que vous allez logiquement lever le bras en demandant à votre entraîneur de quitter le terrain.
    N’ayez pas honte de rejoindre le banc de touche. Le temps passe pour tout le monde et chacun doit envisager un jour ou l’autre de raccrocher les crampons. Votre tour est semble-t-il venu. Vos dribbles sont désormais connus de tous.
    Profitez de la vie en dehors des terrains.
    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *