L’APNM ADEFDROMIL-GEND ACCUEILLIE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE POUR SON ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

3 151 vues

L’APNM ADEFDROMIL-GEND ACCUEILLIE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

POUR SON ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

photo-1

Le samedi 26 novembre 2016, s’est tenue la première Assemblée Générale (AG) de l’APNM ADEFDROMIL-GEND.

Depuis l’assemblée constitutive du 5 décembre 2015, c’est la première fois que les membres et dirigeants de APNM ADEFDROMIL-GEND se sont réunis un peu avant leur premier anniversaire.

C’est par un symbole très fort, au cœur de la représentation nationale, au Palais BOURBON que cette AG s’est déroulée.

20161126_143016

De gauche à droite : MdlChef Vanessa LE BLANC, membre du Conseil d‘administration responsable branche Gendarmerie Nationale –  GOMEZ Fidel représentant de AUME – Lieutenant de gendarmerie MORRA Paul, président – Adjudant-chef de gendarmerie BESSY Joël, trésorier.

Parmi les invités conviés, était présent M. GOMEZ Fidel, membre actif de l’Association AUME (Association Unifiée des Militaires Espagnols) représentant plus de 4000 adhérents. Venu tout spécialement d‘Espagne pour répondre à notre invitation, il s’est exprimé au nom de  Jorge BRAVO, secrétaire général d’AUME et de tous leurs membres:

Discours de notre camarade Fidel GOMEZ

Bonjour Mesdames et Messieurs. Mon nom est Fidel GOMEZ, Secrétaire de Formation et collaborateur pour les affaires internationales de AUME. C’est un vrai plaisir d’être présent à cette assemblée générale en qualité de représentant d’AUME. Je vous remercie pour votre invitation au nom de mes camarades.

Récemment nos deux associations ont signé une  convention de coopération mutuelle  afin d’agir ensemble dans le domaine de la Défense, des droits économiques, sociaux et professionnels des membres des forces armées et de sécurité. Comme vous le savez, ce partenariat a été signé à HENDAYE, le 12 novembre 2016, par le président de l’APNM ADEFDROMIL-GEND, Paul  MORRA et par le secrétaire général de AUME, Jorge BRAVO.

Conformément aux termes de cette convention, les deux associations proposent d’établir un programme d’action pour défendre les droits des citoyens militaires, en particulier, pour le respect des droits fondamentaux et des libertés civiles. Nos associations, en tant que transversales et majoritaires en France et en Espagne, s’accordent pour échanger des informations en vue de développer  l’action associative et l’organisation interne du mouvement militaire associatif. Nous sommes convaincus que, sans préjudice du respect des spécificités de chaque pays, nous partageons un but commun.

Chez nous à AUME, nous sommes confiants dans cette alliance confraternelle qui contribuera sans doute au développement  interne des deux associations et entraînera également un soutien international devant les institutions nationales et européennes.

Mes chers collègues, je voudrai profiter de cette occasion exceptionnelle, pour réitérer nos remerciements pour cette opportunité extraordinaire de participer à cette Assemblée Générale dans un cadre d’une telle importance démocratique comme le siège de l’Assemblée Nationale française. Je vous félicite aussi pour le professionnalisme  avec lequel l’APNM ADEFDROMIL-GEND mène le mouvement des associations militaires en France.  

Merci beaucoup.

Le président de l’APNM ADEFDROMIL-GEND s’est adressé à AUME représentée par Fidel GOMEZ, au nom des dirigeants et de tous les adhérents. Il lui à fait part de ses plus vifs remerciements et de son amitié confraternelle. Pour marquer symboliquement cet événement, le président MORRA Paul a remis en cadeau à AUME, une planche photographique de la signature de Convention d’HENDAYE.

v__a9fc

De gauche à droite : Fidel GOMEZ (AUME) – MORRA Paul, président APNM ADEFDROMIL-GEND

plaquette-aume

Après avoir donné lecture du RAPPORT MORAL 2016, il a été procédé au vote des membres du conseil d’administration.

Pour son organisation, l’APNM ADEFDROMIL-GEND  compte désormais de  9 membres dirigeants:

    BUREAU EXÉCUTIF:

PRÉSIDENT: MORRA Paul, Lieutenant ( Gendarmerie nationale )

SECRÉTAIRE: CHABRIER Cyril, Lieutenant de vaisseau (Marine nationale), délégué aux relations internationales

TRÉSORIER: BESSY Joël, Adjudant-chef (Gendarmerie nationale)

RESPONSABLE COMMUNICATION: SKORIC Sylvia, Lieutenant de vaisseau de réserve (Marine nationale)

  • CONSEIL D’ADMINISTRATION :

ARBEZ Raphaël (Caporal – Responsable branche Armée de terre)

BERGONZOLI Emeline (Enseigne de vaisseau de 2ème classe – Responsable branche  Marine nationale)

DAZIN Emilie (Médecin principal – Responsable branche  Servie Santé des Armées)

LE BLANC Vanessa ( Mdl/chef – Responsable branche Gendarmerie Nationale)

CHGOURI Nezha (Capitaine – Responsable branche Commissaires des armées)

img_42351

De gauche à droite : BERGONZOLI Emeline – LE BLANC Vanessa – BESSY Joël – CHGOURI Nezha – GOMEZ Fidel – MORRA Paul – Sylvia SKORIC

L’APNM ADEFDROMIL-GEND à caractère interarmées est très fière de compter parmi ses dirigeants, 5 femmes et 4 hommes des divers corps de grades représentants les armées et les services communs. Le président adresse ses plus vives félicitations aux nouveaux dirigeants élus à l’unanimité. Il leurs assure son soutien dans leurs nouvelles responsabilités.

Le président a fait part de son souhait pour les prochaines élections des dirigeants, de passer le relais à un nouveau président pour que les militaires de chaque armée puissent se reconnaître au sein de l’APNM ADEFDROMIL-GEND au travers d’une présidence tournante. Il s’engage à lui apporter toute son assistance pour faire évoluer la condition militaire.

  • DÉLIBÉRATIONS

– En matière de dialogue social, il a été rejeté à l’unanimité l’obligation de communication de la liste de nos adhérents à la commission ad hoc prévue aux articles R 4126-8 et R 4124-22 du Code de la Défense.

– Les nouveaux statuts ont été approuvés à l’unanimité.

– Le rapport financier annuel et l’exercice social du 5/12/ 2015 au 25/11/2016 ont été approuvés à l’unanimité.

– La programmation des sujets d’ordre collectif pour l’année 2017, sur l’amélioration de la condition militaire, sera prochainement publiée

Signé

Le bureau exécutif de l’APNM ADEFDROMIL-GEND

bureau-adefdromil-gend2

 

3 Réponses pour L’APNM ADEFDROMIL-GEND ACCUEILLIE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE POUR SON ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

  1. Bonjour, merci à l’adefdromil-gend d’exister !
    A méditer : Le Point – Publié le 21/09/2012
    « La seule autorité possible
    est fondée sur la compétence. »
    Michel Serres : «  » »

    Pour Michel Serres, membre de l’Académie française et professeur à l’université Stanford, la
    véritable autorité est celle qui « grandit l’autre ».
    On parle partout de la « crise de l’autorité ». Tout le monde cherche l’autorité perdue. Mais de quoi
    parle-t-on ? Il ne s’agit plus de l’autorité « coup de bâton ». Cette autorité-là n’est que le décalque
    des conduites animales, celle du mâle dominant chez les éléphants de mer ou les chimpanzés.
    C’est pourquoi, quand je vois un patron avec son staff autour, plein de courbettes, je ne peux
    m’empêcher de penser aux ruts des wapitis dans les forêts de Californie du Nord. Cette autorité-là
    fait marcher les sociétés humaines comme des sociétés animales.
    La hiérarchie est animale, il n’y a pas de doute là-dessus. Dès que vous exercez une contrainte,
    vous redevenez la « bête humaine ». Le nazisme est le symbole de cette autorité, représentée – ce
    n’est pas un hasard – par un animal. L’autoritarisme a toujours été une tentation des sociétés
    humaines, ce danger qui nous guette de basculer très facilement dans le règne animal. En France,
    une femme meurt tous les jours sous les coups de son compagnon, mari ou amant. Est-ce cela,
    l’autorité masculine ? L’autorité perdue que l’on essaie de récupérer peut vite conduire au retour
    de l’autorité « coup de bâton ».
    Heureusement, la culture humaine a remplacé le schéma animal. Dans la langue française, le mot
    « autorité » vient du latin auctoritas, dont la racine se rattache au même groupe que augere, qui
    signifie « augmenter ». La morale humaine augmente la valeur de l’autorité. Celui qui a autorité sur
    moi doit augmenter mes connaissances, mon bonheur, mon travail, ma sécurité, il a une fonction
    de croissance. La véritable autorité est celle qui grandit l’autre. Le mot « auteur » dérive de cette
    autorité-là. En tant qu’auteur, je me porte garant de ce que je dis, j’en suis responsable. Et si mon
    livre est bon, il vous augmente. Un bon auteur augmente son lecteur.
    Dans mon dernier livre, je raconte l’avènement d’un nouvel humain, né de l’essor des nouvelles
    technologies, « Petite Poucette », l’enfant d’Internet et du téléphone mobile. Un clin d’oeil à l’usage
    intensif du pouce pour converser par texto. L’avènement de Petite Poucette a bousculé l’autorité et
    le rapport au savoir. Parents et professeurs ont le sentiment d’avoir perdu leur crédibilité dès lors
    que, face à eux, Petite Poucette tient entre ses pouces un bout du monde. Ce que j’appelle dans
    mon livre la présomption de compétence. Il y a vingt ans, lorsque, enseignant, j’entrais dans un
    amphithéâtre, je présumais que mes étudiants ne savaient pas. Désormais, j’ai des Petite
    Poucette devant moi, qui ont probablement compulsé sur Wikipedia les questions que je traite
    dans mon cours. À l’égard de son élève, le maître a maintenant cette présomption de compétence
    qu’il est de son devoir d' »augmenter ».
    Autrefois, le médecin pouvait présumer que le patient qui consultait ignorait tout de la maladie dont
    il souffrait. Aujourd’hui, avant d’aller voir le médecin, on cherche sur Internet des informations
    concernant ses symptômes, pour tenter de poser soi-même un diagnostic. Le médecin a perdu
    l’autorité qu’il détenait par la présomption d’incompétence de son patient. Il ne peut plus dire :
    « C’est moi le médecin, laissez-moi faire ! »
    Nouvelle démocratie du savoir.
    Avant la génération des Petite Poucette, seuls le tyran, le plus riche ou le plus savant tenaient le
    monde entre leurs mains. Aujourd’hui, pour peu qu’il ait consulté un bon site, l’étudiant, le patient,
    le consommateur, ou même l’enfant peut en savoir autant sur le sujet traité que le maître, le
    médecin, le directeur, le journaliste ou l’élu. Nous disons que l’autorité est en crise parce que nous
    passons d’une société hiérarchique, verticale, à une société plus transversale, notamment grâce
    aux réseaux comme Internet. Tout ne coule plus du haut vers le bas, de celui qui sait vers
    l’ignorant. Les relations parent-enfant, maître-élève, État-citoyen… sont à reconstruire.
    Les puissants supposés qui s’adressaient à des imbéciles supposés sont en voie d’extinction. Une
    nouvelle démocratie du savoir est en marche. Désormais, la seule autorité qui peut s’imposer est
    fondée sur la compétence. Si vous n’êtes pas investi de cette autorité-là, ce n’est pas la peine de
    devenir député, professeur, président, voire parent. Si vous n’êtes pas décidé à augmenter autrui,
    laissez toute autorité au vestiaire. L’autorité doit être une forme de fraternité qui vise à tous nous
    augmenter. Si ce n’est pas ça la démocratie, je ne connais plus le sens des mots ! » » »

    Juste une petite info : Ce texte a été présenté au concours des officiers de gendarmerie (universitaire et catégorie A), annales 2015 synthèse de dossier !!!!!!!???????

  2. Voici comment représenter la démocratie au sein des armées :  » des femmes et des hommes ayant pour seul dessein, qu’une association professionnelle nationale de militaires puisse vivre pour l’amélioration de la condition militaire  » en dehors de toute hiérarchisation, mais avec le droit de la CEDH et dans le respect de nos valeurs militaires. »

  3. Bonjour, magnifique photographie devant l’assemblée nationale! Quelle avancée ! Bravo !
    « La démocratie, c’est la grande Patrie. » Victor Hugo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *