Louvois : 1500 militaires projetés en Centrafrique ne perçoivent pas leurs primes OPEX

1 728 vues

1500 militaires sur les 2000 projetés en Centrafrique, ne sont pas payés de leurs primes d’OPEX (Opérations Extérieures), les uns ne la percevant pas, les autres de retour en France, continuant à toucher une prime indue qu’ils devront rembourser. (Source RFI)

 

C’est encore le logiciel de paye Louvois qui fait des siennes. Son calculateur de solde n’a pas pris en compte l’opération Sangaris, et  les primes dues ne sont pas versées à nos soldats.

Il y a 2 ans 1/2, l’ADEFDROMIL avait lancé une alerte sur les dysfonctionnements du logiciel Louvois, signalant que des dizaines de milliers de militaires de l’armée de Terre n’étaient pas soldés. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a décidé d’abandonner en novembre dernier la gestion des soldes par ce logiciel, mais il faudra quelques années pour qu’il soit remplacé par un système plus fiable.

En attendant, ce sont maintenant 1500 de nos militaires en OPEX  en Centrafrique qui font les frais des caprices de Louvois, et toujours selon RFI, le problème touche aussi les militaires qui sont revenus en France en février-mars, car eux continuent à toucher la prime d’Opex alors qu’ils sont déjà rentrés. Ils devront par la suite rembourser le trop-perçu.

Depuis quelques jours, l’exaspération gagne les soldats français, et inquiète les cadres de l’armée de Terre :

« De tels dysfonctionnements minent la confiance de nos hommes dans notre institution et nuit au moral de nos troupes engagées dans une opération délicate » laisse entendre un cadre de l’armée française préférant garder l’anonymat.

Michel Munier

 

 

 

 

 

 

 

2 Réponses pour Louvois : 1500 militaires projetés en Centrafrique ne perçoivent pas leurs primes OPEX

  1. Pingback : Louvois : 1500 militaires projetés en Ce...

  2. Voici les coupables, la fête continue dans l’usine à gaz :
    – la DRH-MD, les DRH d’armées et le SCA, qui n’ont pas créé le théâtre Sangaris dans les SIRHs (Concerto pour l’armée de terre) et Louvois.
    – l’état-major de l’armée de terre avec ses 120 points de saisie Concerto et la direction centrale du service de santé des armées avec ses 12 points de saisie Agorha.
    – le chef d’état-major de l’armée de terre, qui persiste à faire du mauvais social en exigeant que des premières fractions de solde soient payées sur les territoires : l’organisation et la technique ne fonctionnant pas, il envoie sciemment ses soldats et leurs familles dans le mur.
    Dans un monde juste, une tasse de thé en gants blancs avec stylo devrait s’imposer dans le bureau du Ministre, pour les généraux CEMAT, DRH-AT et l’adjoint DRH-AT en charge.
    Toujours dans un monde juste, ces trois généraux de l’armée de terre pourraient ensuite adhérer à l’Adefdromil s’ils n’étaient pas contents de leur sort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *