Pendant qu’on vire le général Renault, on fond et confond les unités de recherches de la police et de la gendarmerie

12 944 vues
Au premier septembre 2014, les unités de police judiciaire de la Gendarmerie Nationale et de la Police Nationale s’engagent sur la route de la fusion.
.
Nous connaissons le procédé favori de nos élites : on génère un besoin fictif, on propose une expérimentation, on établit un rapport qui trouve le travail fait formidable et on généralise tout en se félicitant de son intelligence, de sa perspicacité et au passage en réclamant une médaille et une promotion pour les services rendus car ils sont inestimables.
.
Ce ne sont que des principes commerciaux appliqués à la société. On crée un besoin, on propose un produit et on le commercialise. Vous n’aviez pas besoin de céréales américaines au petit déjeuner quand vous étiez mômes, mais maintenant vos enfants ou petits-enfants ne peuvent bien se porter sans absorber ces produits génétiquement modifiés, bien sur. Vous viviez très bien sans téléphone portable, mais aujourd’hui cette chaîne supplémentaire est devenue une partie intégrante de votre individu. Regardez autour de vous, vous constaterez que des besoins inventés vous ont été imposés au point que vous vous imaginez que vous n’avez pas d’autre choix que d’y céder. Je vous laisse dresser la liste vous-même.
.
On nous a fait le coup pour le PAGRE où on a fait avaler aux sous-officiers qu’ils étaient les seuls bénéficiaires alors que les officiers se sont ouverts des horizons inespérés. C’était le seul but, soyez-en convaincus.
On nous a fait avaler le passage au ministère de l’intérieur sur le même procédé et aujourd’hui c’est la police judiciaire qui va subir les effets des cogitations de structures intellectuelles qui resteront toujours mystérieuses pour le commun des mortels.
Si encore nous avions été éblouis par les réalisations précédentes, si la réussite avait été au rendez-vous, en toute humilité et remplis d’admiration nous attendrions en silence, rendus muets par le respect imposé, les effets des décisions de ces bienfaiteurs de l’humanité.
Mais je ne suis pas certain que la ruine de notre pays, que l’exemple donné du plus grand désordre au sein même de notre gouvernement, que les propos haineux caricaturaux des ministres qui considèrent que tout ce qui n’est pas de leur avis est nazi nous donne la moindre envie d’imaginer ces gens là dignes de nous diriger.
.
Le bouquet va tout de même au ministre de la justice qui considère la loi du même niveau qu’un guide touristique ( suivre ce lien ) tant pis si ces gens exploitent la misère humaine comme jamais personne n’a osé le faire depuis des siècles.  Un homme n’est que du bétail, c’est aujourd’hui officiel, A quand une foire aux enfants sous la tutelle de cette classe politique et médiatique complètement dégénérée ? C’est pour demain et si vous n’êtes pas d’accord avec ces gens là, vous serez des racistes des homophobes des sous-chiens.
A ce titre, je revendique mon appartenance à ce groupe qui considère que l’espèce humaine ne s’élèvera pas en faisant commerce de sa progéniture.
Ceux qui se taisent admettent le trafic des être humains.
Il nous reste à nous en bas de faire savoir que puisque idiots nous sommes, nous allons voter comme des idiots, c’est à dire contre eux. Ca tombe bien, il y a des élections cette année et l’an prochain, j’invite tout le monde à s’en donner à cœur joie. 
.
C’est donc dans ce climat de confiance que nous devons aborder la dernière  production qui bien sur ne vise qu’à notre bien être.
Qu’ils soient de droite ou de gauche, les « grands hommes » continuent à nous prendre pour des imbéciles moyens qui avaleront sans sourciller toutes leurs inventions et nieront sans la moindre honte une évidence qui s’impose pourtant dans les faits.
.
La police poursuit son objectif d’avaler la gendarmerie aidée en cela par ses syndicats qui vont jusqu’à s’adresser aux instances européennes qui sont priées de constater qu’il n’y a aucune différence entre un policier et un gendarme.
Je me demande si à force de répéter une ânerie, elle devient une vérité !! C’est probablement le cas pour les esprits faibles, mais pour les gens normaux, une ânerie reste une ânerie même écrite en lettres d’or ou sur fond rouge dans un tract syndicaliste. Bref…..
.
C’est là que nous devons relever la contradiction qui traverse la direction de la gendarmerie. Nous avons constaté lors des auditions des généraux devant la mission parlementaire chargée de la lutte contre l’insécurité une charge pour protéger le statut militaire des gendarmes, donc l’existence même de la gendarmerie, et d’un autre côté, nous apprenons que les unités de recherche vont fusionner avec la police.
.
Dans le même temps, le général Renault ( suivre ce lien ) est prié de laisser sa place à un civil. Monsieur Philippe Debrosse ( inspecteur général de l’administration ) est nommé directeur des soutiens et des finances de la gendarmerie par décision prise en conseil des ministres le 26 février. Bien sur les associations de retraités vont se féliciter de cette nomination, les associations gouvernementales ou légitimistes des amis ou des familles de gendarmes vont trouver tout cela de bon aloi mais RENAULT va devoir subir en se taisant. Je lui conseille de se mettre en rapport avec mon ami Bertrand. Ils ont des impressions à échanger.

Côté positif, il va lire La Grogne d’un autre œil, le gégène, et se dire qu’en fin de compte, laisser écraser les gens sans rien dire,  avaler toutes les couleuvres sans sourciller, c’est admettre qu’on peut-être sans raison, la prochaine victime. Bien sur il va produire un communiqué où il va nous indiquer qu’il est heureux de voir son avenir professionnel s’éclairer et fier de la prochaine mission que ses chefs vont lui confier comme un nouveau défit qu’il doit relever. Nous connaissons les formules.
La vérité est plus simple. Il a trois jours pour ranger ses affaires et dégager le terrain. Il doit faire place nette, le sauveur arrive dans trois jours. Je vous le dis tout net, le terrain n’arrivera plus à se faire comprendre par les administratifs et les missions sont compromises par cette nomination imbécile.
Est-ce la première victime de Taubira, l’avenir le dira, le suivant doit être logiquement SOUBELET, à moins que RENAULT soit un lot de consolation consenti par un pouvoir en perdition et sans autorité, ou plutôt qui n’a d’autorité que sur les gens faibles et sans défense.
.
Il faut dire les choses, les garder sur le cœur me provoque des hausses de tension, des malaises gastriques et me rend désagréable ; Ça ne vous fait pas cet effet, à vous ?
.
C’est un vieux rêve des commissaires de police de diriger nos SR, tellement vieux que vous n’en trouverez pas les sources sur internet. Internet n’existait pas. Ils n’admettaient même pas la création de ces unités d’ailleurs et n’ont cessé de leur faire la guerre ouverte jusque dans les cabinets des préfets ou les bureaux des procureurs et procureurs généraux. Nous n’oublions pas les démarches auprès des juges d’instruction pour faire dessaisir les gendarmes si peu professionnels pour qu’ils puissent faire donner pleinement et modestement bien sur leurs immenses compétences.
Le bon temps des explications entre enquêteurs, des compromis entre gens de terrain est terminé. Parce qu’en bas, c’est marrant, nous trouvions toujours un terrain d’entente même si nous avions échangé, la veille des noms d’oiseaux, parce qu’en bas, c’est l’intérêt général qui prime. Bizarre, non !
.
Le progrès c’est la fusion, les négations des directions resteront lettres mortes, il y a longtemps que des gens au-dessus des majorités en ont décidé ainsi. Peu importe la culture de notre pays, d’ailleurs il n’y a pas de culture dans notre pays, il n’y a même pas d’histoire sauf celle qui peut servir à nous culpabiliser pour nous réduire nous dissoudre.
.
Alors qu’en est-il de ce premier pas vers la fusion de la police judiciaire. Il s’agit d’une association d’unités et de services. Les unités conserveront leur activité propre mais mieux coordonnée nous dit-on. Elles travailleront quotidiennement pour tous les services qu’ils soient de police ou de gendarmerie.
Je ne comprends pas bien.
Mais concrètement qu’en est-il ?
Pour lutter contre les criminalités spécifiques de la Corse ou des Antilles et Guyane, les deux directeurs ( police et gendarmerie) ont proposé au ministre une forme innovante et particulière de coopération entre leurs services de police judiciaire.
.
Le 1er septembre 2014 verra la création de deux unités :
1) l’Unité de lutte contre la criminalité organisée en Corse (ULCOC)
2) l’Unité de lutte contre la criminalité organisée et la violence aux Antilles-Guyane (ULCOVAG).
.
Ces « systèmes » pour ne pas les appeler unités mettent en communs les moyens de soutien à l’enquête, entendez par-là toute la police technique et scientifique, mais aussi moyens de surveillance et d’intervention. Ils créent des groupes communs d’enquêteurs chargés de dossiers communs pour lesquels la saisine est commune.
Je pense que les rapports aux GIR devront être précisés.
.
En fait et pour être tout à fait honnête, s’il n’y avait une lourde antériorité d’un mouvement vers une démolition systématique de la gendarmerie, de sa hiérarchie, de sa structure militaire propre, je trouverais ce système bienvenu et je n’hésiterai à dire que cela vaut le coup de tenter l’expérience, mais le limogeage de Renault pour le remplacer par un civil me fait douter de la sincérité de ce gouvernement.
Un civil n’a rien à faire dans la chaîne de commandement de la gendarmerie, même si c’est au soutien.
.
D’un autre côté, il y a bien longtemps que Maigret est mort et enterré, que San-Antonio a pris se retraite. Les commissaires ont depuis longtemps posé leurs flingues pour les échanger contre des stylos et des places arrières dans des voitures de fonction. Il y a belle lurette qu’ils brillent plus dans les restaurants chics ou sous les lambris dorés que dans les cabinets de juges ou devant les présidents d’assise. Alors si la gendarmerie est bien mal en point, qu’en est-il de la police qui a mis son élite sur la touche ?
.
.
.
.
.
.

25 Réponses pour Pendant qu’on vire le général Renault, on fond et confond les unités de recherches de la police et de la gendarmerie

  1. Armée et civil, c est fou comme ils ont réussi à diviser tout le monde pour nous grignoter. Ma question : quelles sont les valeurs commune de toutes les forces armées françaises? En cas de très grave problèmes, quels sont les principes fondamentaux qui doivent vous faire oublier vos petites querelles? Merci et honneur pour nos combattants.

  2. Faut arrêter de se la jouer « opérationnel », M. Mestries :
    « Il y a des gens qui se comprennent en deux mots et d’autres à qui il faut mille rapports pour faire passer le message pour les besoins réels. Tenez parlons des chaussures des soldats intervenus dans les déserts au Mali. »
    Justement, bon exemple.
    Depuis que… l’aviation est opérationnelle, il n’y a plus d’arrière et d’avant, « planqué » dans un état-major ou dans une unité de soutien signifie au contraire accroître la prise de risque, quant au confort matériel, c’est très variable suivant les temps et les époques.
    Je ne vous ai pas vu manger du Scud toutes les nuits à King Khaled, M. Mestries, c’aurait pu être un plus pour votre culture militaire.
    Quant aux chaussures de combat au Mali, il a bien fallu « se contenter » des stocks détenus dans nos hangars, le principal problème rencontré étant l’acheminement, comme pour l’eau potable, laquelle heureusement venait de moins loin.
    Le logisticien et le financier font aussi avec ce qu’ils ont.

    Lorsque nous aurons enfin des syndicats, nous pourrons faire pression sur le ministre, y compris pour les gilets pare balles et les rangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *