Le Service Militaire obligatoire, une solution…? Un remède (par Christian Sébenne)

11 512 vues
La mise à mort de la France serait-elle programmée…?  l’Armée, est-ce désormais le crépuscule… la Gendarmerie et la Police dans l’œil du cyclone
Le Service Militaire obligatoire, une solution…?  Un remède
 
Les trois derniers Présidents de la République Française auront à n’en pas douter laissé une trace indélébile dans le démantèlement de la Maison France, si la pierre angulaire   de l’édifice en revient au Président Jacques Chirac, la quintessence de cette stratégie aura été l’apanage de messieurs Nicolas Sarközy et de son clone François Höllande.
À tout seigneur tout honneur, l’ex Président Jacques Chirac se sera attribué la part du lion, en signant la fin du service militaire. Il donnait le coup de grâce à une particularité de ce pays dont le maître mot fut la Conscription, cet acte de foi permettait d’envoyer sous les drapeaux toute la jeunesse afin de lui inculquer les principes fondamentaux de la mère Patrie. Or, si ce principe aurait pu subir quelques aménagements en vue de son amélioration, cette épuration sonnait le glas à une École de la République dont l’origine remonte à la Révolution Française. 
 
Dans le système d’implosion de la Nation, le Président Nicolas Sarközy donnait pour sa part le tempo en réintégrant la France au sein de l’Otan ; cet acte pour le moins surprenant  pour la majorité des français mais pas pour un œil aguérri aux velléités USraélienne, avait pour mission de stériliser les Forces Françaises par des réductions drastiques dans tous les domaines de la Défense y compris en vendant les biens de l’Etat que sont les aérodromes, casernes, matériels et autres fleurons et bijoux de famille.  

Le Président François Hollande quand à lui n’étant pas en reste, vient de porter un coup fatal contresignant désormais l’arrêt de mort de notre indépendance nationale,  est-ce désormais le crépuscule de l’Armée…? Ces agissements ne sont pas venus là par hasard mais sont le fruit de mûres réflexions prisent sous la houlette de forces occultes qui n’ont qu’un seul et même dénominateur commun, détruire la Franceet tout ce que celle-ci avait comme idéaux qui ne sont pas du goût de l’oligarchie mondiale.

Or, les vagues de violence qui s’abattent chaque jour un peu plus sur la France comme dans bien des pays ne sont pas la suite d’aléas quelconque qui seraient venus là par on ne sait quel tour de prestidigitation, non, mais la résultante d’une orchestration menée depuis des lustres  par des taupes en vue d’anéantir sciemment ce pays.     

Au fil des ans, les nombreux suicides tant dans la Gendarmerie que dans la Police, sont l’effet de dizaines d’années d’un laxisme du traitement de la délinquance où depuis Mai 1968 il fut décrété qu’il était interdit d’interdire, que certains censés donner l’exemple s’y sont cru tout permis voir l’affaire Coral, et que dès lors il était devenu dans la norme des choses de tuer aveuglément les Forces de l’Ordre ; ce raccourci montre l’immense malaise qu’il en résulte dans ces différents Corps dont la mission est avant tout d’assurer l’ordre public. Comment a t-on pu arriver à cet abime, dans un tel degré de violence…?
Depuis des décades, les actes d’incivilités succèdent aux incivilités dont la surenchère n’a pas de borne ; les actes de violences vont crescendo et font place au besoin à des hordes de barbares qui selon l’humeur, la saison ou la pousse d’hormones se lancent à l’assaut de particuliers, de magasins, de trains entiers, de commissariats, volant, tabassant, violant, torturant et tuant le bon citoyen, le gendarme ou le policier qui se voient désarçonné et sans défense face à des Attila en rut shootés par des drogues toujours plus puissantes, mais nourris à la Marie-Jeanneque l’on voit désormais fleurir en toute quiétude aux balcons de place en place que des naïfs voudraient voir légaliser.
En fait, tout ce processus de désintégration des valeurs de cette société à la dérive n’est pas anodin à y regarder de près et pour rendre le cliché plus méchant sévère et rigoureux, je vais prendre un exemple type et révélateur qu’est celui de la Côte d’Ivoire.  
       
Ce pays était béni des dieux, l’image même de l’Afrique moderne, pays de cocagne par excellence matérialisé en cela par une certaine image que chacun a en mémoire donnée par le film Les Bronzés qui y fut tourné. Tout y était splendide, le pays en lui même est grandiose, sa capitale Abidjan puis Yamoussoukro y étaient belles et  accueillantes, le pays riche de ses productions de cacao, agrumes et pétrole etc… faisaient l’envie de tous les pays alentours, ses écoles, hôpitaux, ses universités fréquentées par de très nombreux étrangers faisaient la fierté de tout un peuple trop gentil et trop accueillant.
Son Président de la République, Félix Houphouët Boigny avait ouvert le pays à tous ; à telle enseigne qu’il s’entourera de ministres de tous ses pays limitrophes y compris de ministre français, le cœur sur la main pensant bien faire, il ouvrira ses frontières,  mais ceci ne fut pas sans conséquences et des conséquences lourdes et gravissimes.
La Côte d’Ivoire fut rapidement submergée d’étrangers au point que les ivoiriens devenaient minoritaires chez eux, et qu’ils étaient mis en position d’être chassés de leur propre pays. Ce point culminant verra sa conjonction par la mise en place du couple d’étrangers Ouattara qui, avec la complicité de Nicolas Sarközy, de la CIA et du président Blaise Compaoré élimineront le président légalement élu Laurent Gbagbo et déclenchera un génocide, dont les massacres ‘’Ouattariens’’ continuent… Voilà ce qu’il en résulte à son pays pour avoir tenu une politique d’ouverture sans aucun contrôle aux frontières…!!!   En outre ;
La France n’est pas mieux lotie que la Côte d’Ivoire. Les aventuriers qui ont eu en charge la destiné de la France n’ont jamais voulu entendre les mises en garde réitérées de plusieurs patriotes lucides, dont celles de Jean-Marie Le Pen. Ces mises en garde étaient des avertissements corrects, clairs et sans haine, que toute une inteligencia notamment de cette gôche de tous les dangers… dénatureront les propos, tournés en abcès de fixation pour détourner l’attention des vrais problèmes puis inévitablement les tourner en ridicule pour en faire leurs fonds de sauce et seront taxés de raciste, d’antisémite, on en connaît la sémantique et qu’une certaine mouvance ira même jusqu’aux  assassinats ciblés envers Jean-Marie Le Pen, sa famille et ses proches.  

On ne peut impunément cracher dans la soupe, il arrive à un moment ou un autre lorsque l’on parle de bilan, sonne l’heure du solde des comptes… nous y sommes!

Lorsque l’on déclenche une action, il y a  automatiquement une réaction ; en supprimant le service militaire, et en y rajoutant une couche qui de façon imprudente fut dénommée regroupement familial, le Président Jacques Chirac mettait le feu aux poudres et allumait lui même la mèche retard d’un cocktail de nitro et de semtex, à en laisser la DGA sur le cul pour un moment.

Comme dans ce pays, toute statistique est interdite sur ce chapitre, il y a, que vous le vouliez ou non une relation de cause à effet entre la fin du service militaire et le début d’un délitement des valeurs de ce pays. Le jeune qui arrivait à la caserne qu’il eut été fils de paysan, de médecin, d’ouvrier, d’avocat, de politicien, d’artisan, d’officier et j’en passe, ce jeune pendant une période était soumis au même règlement que tous, ces jeunes à un moment donné de leurs existences étaient tous des égaux dans la France, devant la loi et devant un ordre hiérarchique auquel ils devaient se soumettre.

Pour en avoir déjà prôné ses valeurs, le service militaire permettait de découvrir des handicaps chez certains et de les corriger, d’enseigner l’Esprit de Corps, Esprit qu’il faut détruire à tout prix aujourd’hui, d’inculquer l’ordre, la méthode et la discipline, de se lever de bonne heure et de faire son lit, d’apprendre le civisme et ses vertus,  ce simple exercice se révèlera une thérapie pour des garçons qui étaient littéralement introvertis, pour d’autres, ils apprenaient à lire et à écrire, pour ceux qui le souhaitaient d’assimiler un travail, de passer leur permis de conduire, de faire du sport et des exercices physiques soutenus. Nous avons connu autour de nous des jeunes dont les parents n’avaient pas les moyens de leur payer des études et qui grâce au service militaire puis à l’Armée furent un tremplin social et une chance d’apprendre et d’acquérir un métier dans la camaraderie et la fraternité. Même le pire des pires (il y en eut) sont devenus des hommes bien, ayant des valeurs en eux et capable de les transmettre à leurs enfants.

Quel spectacle lorsque l’on voit des footeux et autres sportifs soi disant réputés iconoclastes rester taisant, mâchant le chewing-gum, crachant pendant que l’on envoie l’hymne national, alors que des meutes d’énergumènes crient, huent et sifflent à tout va contre ce symbole National qui devrait être un instant de recueillement.    

Aujourd’hui, il y a urgence de traiter le problème à bras le corps de cette délinquance aux effets pervers, où une jeunesse sans avenir livrée à elle même et dont toutes les déviations mènent à la prison. Fort d’un sectarisme inouï ‘’Mère Taubira’’ trouve toutes les excuses à ces assassins sans pour autant les mettre aux pieds de leur responsabilité et qui une fois passés dans le bureau du juge ressortent libre comme l’air, prêts à en découdre avec armes de guerre et engins balistiques, contre les Forces de l’Ordre.

Devant cet échec notoire, retentissant et cataclysmique que fut la fin du Service National, il est grand temps de chiffrer cet échec depuis son abolition et de le mettre en parallèle avec le coût du monde carcéral, de chiffrer l’explosion des dépenses dans ce domaine. Bien évidemment le Service Militaire avait un coût, mais le service qu’il rendait à la Nation était inestimable et au moins le pays en sortait renforcé par un lien national, social et humain qui restait acquis à la société jusqu’à la mort de ce jeune Patriote.

Il n’y a pas de fatalité, il n’y a que des solutions, ce Service Militaire demandait sûrement à être adapté, modulé, il était peut-être un peu long, mais le développement d’un être humain est louable ; la France s’est forgée sur des valeurs et ces valeurs valent la peine d’être défendues par ce laps de temps et de partage au cours duquel un jeune était sur le même pied d’égalité que tous ses camarades ; cette mixité sociale salutaire faisait qu’en sortant de ‘’l’entonnoir’’, le mot Servir avait un sens. 
Pour caricaturer, regardez des piétons traverser sur un passage clouté à un feu rouge, je vous le donne en mil, vous aurez l’image du pays français par excellence ; un troupeau de veaux déambulant, débraillé le pantalon tombant des fesses, trainant la savate, les lacets aux chaussures servant de balayette et j’en passe… « avez-vous là, l’image d’une jeunesse d’un pays dynamique prêt à relever tous les chalenges qui s’imposent…? »

Il est urgent de reprendre les choses en main et c’est maintenant, aujourd’hui, c’est grave, très grave ! La France est qu’on le veuille ou non un petit pays surpeuplé, le Canada fait 20 fois la superficie de la France et n’a que 30 millions d’habitants, or, la France au galop de charge dépasse les 70 millions d’habitants, et ses frontières sont ouvertes à tous sans aucune restriction, méditez le cas de la Côte d’Ivoire brave gens !

Devant la gravité de la situation, l’Etat ne sait que museler ses ouailles la fermeture du forum de la Gendarmerie en est un symptôme, cette soupape relatait le malaise réel ressenti par ces militaires en mal d’identité et de reconnaissance. En outre au regard des circonstances, ce n’est pas le moment de dégraisser l’Armée, la Gendarmerie et la Police de ses cadres dans l’œil du cyclone. Au contraire, à situation exceptionnelle, condition exceptionnelle ; remise en place immédiate et obligatoire du Service National qui en serait le remède pour tous les jeunes âgés de 18 ans, avec les modulations d’usages tel que c’était le cas autrefois pour ceux qui font des études. Il y a assez de matière grise dans ce pays pour trouver des solutions, innover et remettre en marche cette École pour le plus grand bien de tous. Il est urgent de se sortir de ce système de l’Euro qui cantonne au rôle de « béni oui oui » du N.O.M. européen, de reprendre le contrôle sur la monnaie et en finir avec l’endettement.
 
Pourquoi pensez-vous que pour sa part Israël envoie ses jeunes à l’Armée pour une durée de 3 années pour les garçons et 2 ans pour les filles, ce lien indéfectible renforce le tissu social et patriotique, le tout agrémenté par un gouvernement qui suit ses objectifs à tort ou à raison, ceci étant un autre chapitre dont les vertus du Talmud reste à prouver…
Que penser lorsque l’on donne du grade de Colonel à des plaisantins qui ne représentent que l’Opérette ; Michel Drucker ou Michel Sardou, ce dernier n’aurait pas apprécié d’apprendre qu’il n’était pas promu Général… ou le présumé Capitaine David Smet-Halliday. Que songer d’un va t-en guerre capable de nous mener à la ruine tel le Colonel Bernard-Henri Lévy vous ‘’encadrant’’ que vous le vouliez ou non, qu’est donc devenue la devise ils s’instruisent pour vaincre,  laissant la place à celle-ci « il divise pour détruire ».
La mise à mort de la France serait-elle programmée… cet encouragement au crime ne puis continuer ainsi dans l’escalade de l’insécurité, par la faute de traîtres qui ont pris le pouvoir et ont laissé faire. Des mesures radicales s’imposent inévitablement si l’on ne veut pas être obligé d’en passer par des solutions extrêmes adoptées au Brésil si rien n’est fait aujourd’hui. La Gendarmerie, la Police ont plus que jamais leur place dans ce pays, l’Armée en est le dernier garant et pourrait bien servir d’arbitre dans cette société à la débâcle, que déjà en 2010 le Vice-Président du Tribunal de Paris, M. Serge Portelli rappelait ces Paroles de Résistance dans cet Etat limite qu’il qualifiait d’état limite, il rappelait notamment ; qu’un Général félon aujourd’hui peut-être un chef d’Etat demain.
« Peuple, souviens-toi que si dans la République, la justice ne règne pas avec un empire absolu, la liberté n’est qu’un vain mot ! »  Maximilien de Robespierre

Christian Sébenne

 

 

 

 

D'ici 2019, le gouvernement actuel va amputer la défense de 24 000 nouveaux postes, en sus de ceux programmés par la LPM votée en 2009 sous le quinquénat de Nicolas Sarkozy.

View Results

Loading ... Loading ...

 

 

 

 

 

9 Réponses pour Le Service Militaire obligatoire, une solution…? Un remède (par Christian Sébenne)

  1. tu a du oublier la partie sur les reptiliens!

  2. Pingback : Sous les relents nauséeux de la dictature via la propagande : La liberté de la presse ou, serait-ce la fin de la Liberté | Le Blog de la Résistance

  3. http://actu.voila.fr/actualites/societe/2013/09/22/suisse-votes-pour-la-conscription-et-contre-la-burqa_15059687.html

    En complément du texte sur le Service Militaire, le récent vote en Suisse de ce 23 Septembre 2013 est sans appel de la part de ce peuple clairvoyant et dont la sagesse est exemplaire.

    Christian Sébenne

    La Suisse: votes pour la conscription et contre la burqa

    Les Suisses ont très largement voté dimanche pour le maintien de la conscription, un vote perçu comme une confirmation identitaire pour cette nation de huit millions d’habitants.

    La surprise est venue d’une autre question posée dans le seul canton du Tessin, voisin de l’Italie, où les électeurs devaient approuver une interdiction de se cacher le visage dans les lieux publics, une initiative considérée comme une loi contre le port de la burqa.

    Au niveau fédéral, 73,2% des votants ont dit non à la proposition du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA), formé notamment de socialistes, d’écologistes et de féministes. Il demandait de supprimer la pour la remplacer soit par le volontariat, soit par une petite armée de métier.

    « Le peuple ne s’est pas laissé berner par cette mauvaise question », a dit à la radio Denis Froidevaux, président de la Société suisse des officiers.

  4. le service militaire était une bonne chose, il remettait souvent dans le droit chemin des petits délinquants ou en passe de le devenir, il coupait souvent les mauvaises relations de ces personnes là, je ne pense pas que cela couterait plus cher que de les entretenir dans des prisons

  5. le service militaire était une bonne chose, il remettait souvent dans le droit chemin des petits délinquant ou en passe de le devenir, il coupait souvent le mauvaises relations de ces personnes là, je ne pense pas que cela couterait plus cher que des les entretenir dans des prisons

  6. Le grand imbécile qui a supprimé le service militaire, ne l’a fait, lui aussi, que pour en dispenser les petits français issus de l’immigration et, bien sûr ceux qui ne sont pas encore français.
    Ce n’est pas la première fois que nous avons une ordure à la tête de l’Etat.

  7. Votre question est pertinente à plus d’un titre, en effet vous soulevez là un point fort de cette remise en question si remise en question il y a, et si celle-ci doit avoir lieu.

    Tout d’abord il y a lieu d’analyser froidement l’état des lieux et d’en tirer un constat, donc sommairement car je ne peux m’étendre démesurément sur le sujet, il faut comprendre pourquoi la France est dans un tel état de décomposition. Cet état de décomposition est voulu par l’oligarchie mondiale dont l’un des représentants majeur de cette catastrophe fut Nicolas Sarközy lorsqu’il fit adopter le Traité de Lisbonne de l’Union Européenne en violant littéralement la voix du peuple qui s’était opposé à cette mesure.

    Indépendamment d’avoir été le président des Français de façon anticonstitutionnelle en violant une première fois la loi, le Président Sarközy fut Président aussi de l’Union Européenne, au lieu de mettre à plat le problème de la dette et d’en comprendre ses mécanismes, la seule solution qu’il trouva avec les infiltrés néoconservateurs fut de donner un pouvoir illimité aux banquiers dans le but d’asservir les peuples. Ceci répond à des objectifs et directives précises et fixées de longues dates par la bande de mafieux qui ont par le biais d’immigrés de fraiches dates tels que Sarközy, fait passer tous les délires de ceux-ci pour nous museler.

    La France étant dans une situation humaine et financière critique, il est un principe de bon sens qui est le suivant ; « Charité bien ordonnée commence par soi même » conséquence de quoi, au lieu d’aller voir les pseudo terroristes au Mali, en Syrie et j’en passe (qui ne sont que des prétextes pour aller se réserver sa part de pétrole), la première des choses à enrayer est de mettre un terme au terrorisme français qui se trouve être le chômage, la délinquance, la dette, les retraites et l’avenir du peuple Français

    M. Françouais Höllande ferait bien de se souvenir dans quelles conditions de fourberie et de mensonges il est arrivé à la magistrature Suprême… il n’était que l’ombre de Mme Ségolène Royal, celle-ci lui aura ouvert toutes les portes, je dis bien absolument toutes, il y a lieu de se souvenir des paroles du petit, du tout petit Françouais à l’époque, qui derrière Mme Ségolène Royal répondait à une question qui lui était adressée ; « Ségolène laboure et moi je sème… » tout était dit !!! L’énergumène avait oublié de dire qu’il ‘’semait’’ pour ses amis et « frères » du FRIC/CRIF tout comme son frère jumeau Sarközy pour la ou les guerres à venir, il n’a pas lieu d’être fier. http://www.youtube.com/watch?v=I9MtkozmvJA

    Deuxièmement, à qui profite le crime, mais aux banquiers dont les Goldman Sachs, Lazard, Rothschild et compagnie bien entendu et ceci sous la bonne, la très bonne omerta de la soubrette la Baronne Ashton… qui n’est élue par personne et fait passer ses directives les plus débiles sans que personne ne s’y interpose.

    Faites un effort pour vous souvenir du cas de la Grèce qui fut endettée par les mensonges et les faux en écriture des Goldman Sachs et consorts… et bien au plus fort de la crise, la Goldman-mafia en rajoutait une couche en voulant faire acheter 400 chars Abrahams USraéliens par la Grèce pour nous en faire payer à nous tous l’addition, et combien d’autres escroqueries.

    Bref, « à situation exceptionnelle, solution exceptionnelle ». Il y des solutions, tout d’abord de se recentrer sur la maison France, ensuite de se sortir de l’Union Européenne, à telle enseigne que, de la manière dont la France y est rentrée, il y a exactement son pendant pour en sortir envers et contre tout ce que les mafieux peuvent dire et dénigrer.

    La crise financière est une crise voulue et mise en place par les mêmes qui ont créé la fausse crise de 1929 qui elle aussi fut planifiée par la même bande de voleurs, dont il y a urgence à se séparer. La fausse crise de 1929 http://www.dailymotion.com/video/k6rIfonZSPQ4LcvoNQ

    Une fois que vous aurez compris les mécanismes très simples qui causes éternellement les mêmes effets et profitent aux mêmes parasites, vous comprendrez qu’il y a urgence à reprendre le contrôle de sa monnaie et que la seule issue est la sortie de l’UE, et de reprendre le contrôle des frontières.

    De penser à la jeunesse et de l’encadrer (l’objet de l’article), de reprendre notre capacité de décisions et non pas de destruction de notre industrie en ce soumettant platement aux desiderata de l’Oncle Tom, et en continuant d’exporter en Syrie, en Iran et ailleurs, car à qui profite le crime… pendant que l’Oncle Tom/Sam, vous demande de ne plus exporter, lui dont GM était en faillite dans le même temps avec sa fausse monnaie il rachète Peugeot pour une bouchée de pain avec sa fausse monnaie…!!!

    Tel a été le cas de pan entier de l’industrie Française qui fut racheté par les USraéliens avec la fausse monnaie qu’est le dollar basé sur même pas la valeur des cacahouètes… il est temps de dire stop, c’est fini… la récréation est terminée. Tommy à la niche. C’est propos n’engagent que moi et je les assume.

    Mettez vous bien dans la tête, que les têtes pensantes des USA n’ont jamais, je dis bien haut fort jamais été les alliés de la France.

    Christian Sébenne

  8. Votre article soulève tellement de questions, mais comment pouvez vous affirmer que le service militaire est une solution alors que la France traverse une crise financière unique et sans précédent avec un endettement record, alors que la seule voie est celle de l’incarcération pour les délinquants.

  9. Pingback : Le Service Militaire obligatoire, une solution…? Un remède (par Christian Sébenne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *